Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2015

Balivernes de la semaine

 

 

 Dans le jardin j’ai aperçu une tache bleue, j’ai pensé à un morceau de plastique

Je me suis approchée, et stupeur ! Une anémone, toute fraiche sortie de terre, magnifique

Je l’ai cueillie, cadeau du jour, et l’ai mise en vase en compagnie des hellébores

10858512_10203664196671448_1443303039769863328_n.jpg

Ce fut à l’image de ce qui s’est passé cette semaine

Un peu déboussolée par cette reprise du travail, mais émue par l’accueil que m’ont réservé les salariées, confortée dans ma décision

Jessie m’a dit «  tu as rajeuni ! « 

Ça fait plaisir, que voulez vous

Nous avons parlé tranquillement toutes les deux, la tâche n’a pas été simple pour elle, je sais combien elle est bienveillante et sincère

Rose a retrouvé la forme, elle a beaucoup pleuré en début de semaine, amorphe, angoissée …

J’avais mal pour elle

Et puis, je l’ai soignée, rassurée, et elle a retrouvé l’appétit, et s’est remise à écrire comme une dingue, son roman qui avance bien, elle nous bouscule, elle est remplie de vie et d’exaltation quand elle écrit, c’est incroyable

Ellen a eu des tracas elle aussi durant son stage

J’admire sa ténacité, sa volonté

Encourager, toujours.

Et voir le bleu dans la grisaille, j’ai repensé à mon anémone

Gérer mes gamberges, mes tracas aussi, voir les éclaircies

Mark a retrouvé une envie d’aller en avant, prend les choses en main pour se avenir, c’est bien ça

Ellen est arrivée jeudi midi, et nous avons déjeuné tous les quatre

Mes trois enfants à table, ça cause !

Je suis allée chez la coiffeuse, elle m’a montré une technique pour nouer mes cheveux en chignon, c’est beau, c’est classe, faut que je fasse des essais

 

1482797_10203675987126202_1859636282464897297_n.jpg

 

J’ai retrouvé Mark et Ellen en centre ville, ils étaient gais tous les deux, je réalisais combien j’avais de la chance de les avoir, eux, et Rose, tellement complices les uns et les autres, rieurs, communicatifs, tendres

Nous avons fait les soldes, Ellen adore acheter des vêtements avec sa maman, ça peut durer encore longtemps …

Les chats sont vautrés sur les radiateurs, ou sur nos genoux, y’en a partout, dans des boites, sur des coussins, partout, dans la maison

 

IMG_2798.JPG

 

Ça me fend le cœur de les mettre dehors la nuit

Parfois, je les laisse  au chaud

J’ai aperçu un crocus

J’ai envie d’aller à St Jean de Luz

Capturez la couleur, écoutez le chant des oiseaux, caressez les chats …

 

IMG_2820.JPG

 

22:47 Écrit par Jeanne dans aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0)

28/01/2015

C'est pas compliqué

Jérémy m’a demandé de lui prendre  6 places pour Vitré

Je suis allée à la boutique chez Paul pour récupérer les dernières places laissées par Bernard , c’est quasi  complet

J’ai envoyé un sms à Léandre pour lui dire que j’avais des places pour le soir

Jérémy m’a demandé de lui faire passer ses places par Thierry et lui donnera le chèque de paiement

J’ai donné le reste des places à Léandre , c’est lui qui gère la billetterie

Thierry est arrivé en retard à la répétition

Il s’est installé au deuxième rang chez les ténors, de ma place chez les soprane , je lui ai fait un signe , il m’a répondu par gestes  aussi , on se comprenait , Tristan qui était juste devant pensait que j’avais quelque chose à lui dire , mais ne comprenait rien , ça nous faisait rire , on a tous rit et chanté les ronciers

En fin de répétition, J’ai troqué les places contre le chèque que Thierry m’a donné et je l’ai refilé à Léandre , on ne fait pas toujours au plus simple , allez comprendre …

Léandre cherche des chèches de Show devant , je ne pense pas les avoir stockées

Clarisse m’a dit qu’elle me les avait données

Je ne pense pas les avoir chez moi

Faut que je mène l’enquête

DSCN3812.JPG

21:11 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (5)

27/01/2015

Dépannage

8h30 le zifon vibre , l’organisme de formation avec lequel j’ai travaillé durant 7 ans s’affiche

« allo Jeanne , c’est Jessie , Annabelle est malade , est ce que tu acceptes de la remplacer ce matin »

Au vu de la thématique , je refuse , pas assez de temps pour me préparer , un an que je n’ai pas mis les pieds dans cet établissement , remerciée sans aucune gratitude , désolée …

Une demi heure plus tard , Jessie très embarrassée me recontacte , les stagiaires sont furieuses , elles ne veulent pas déplacer leur deux dernières journées de formation

Je finis par accepter

Rose est malade , je la laisse avec Mark

Je suis arrivée un peu en avance , j’ai retrouvé la salle qui m’était très familière , les lycéens avachis dans les couloirs …

J’avais d’emblée préparé mon arrivée pour ne pas devoir subir de reproches ou de rébellion «  vous êtes chanceuses , je vais vous accompagner et tout se passera bien « 

Surprise en arrivant, une stagiaire est une de nos choristes , elle est ravie !

J’en retrouve une autre que j’avais formée il y a plus de deux ans , elle me dit «  je vous connais , mais y’a quelque chose de changé là « 

Oui , je suis devenue blonde !

Tout le monde  a ri

L’après midi s’est bien passée , de bons échanges , je me suis adaptée à leurs demandes , et nous avons anticipé pour la journée du lendemain

J’interviens donc pour peu de temps , certainement que je ne serai plus jamais recontactée

Je me suis sentie « petite «  et forte à la fois, j’ai accepté ce dépannage en me disant que j’aurais aimé être dépannée aussi

Je ne cultive pas la graine de la rancune

Est-ce que j’ai remis un pied dans cette maison ?

Aucune idée

Envie d’y retourner ? pas certaine non plus

Je ne sais plus trop …

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (21)

25/01/2015

En vrac , cogitons un peu

 

hoax-lamouette.jpg J’ai écrit et  publié le billet sur la participation au concert de l’artiste , sans me poser de questions , envie de partager une fois de plus avec vous lecteurs silencieux ou bavards

Et , et , voilà , que , tenez vous bien , le lien de ce billet a été posté sur la page facebook des fans ( non officielle , attention , ça rigole pas !) et , lu par des gens de mon entourage , qui ont bien aimé revivre heure pas heure l’instant , ceux là ne connaissaient pas du tout l’existence de ce blog

Mince

Bon , alors ..

Évidemment , ne pas tomber dans la paranoïa , mais en général , je ne donne pas le lien si facilement , surtout pas sur mon mur  FB

J’ignore qui l’a mis ce lien , j’aurais aimé être informée par la personne qui l’a fait , bref

J’ai seulement ôté la photo, j’ai laissé le reste, me disant que les fans qui ont lu cette note particulière ont certainement aimé , qu’il n’y a rien de blessant , aucun dénigrement de la part des commentateurs , et puis , sait t’on jamais , si l’artiste lui-même un jour tombe dessus , il sera certainement heureux aussi de découvrir les coulisses

De toute façon , ça n’a pas fait explosé mes stats , je ne suis pas allée en douce dans les couloirs de l’Elysée ou de la maison blanche

La plupart des gens qui découvrent un blog pour la première fois sont un peu paumés dans les fonctionnalités , alors avec les pseudo, les liens , tout le reste , en général , ils n’y reviennent pas

Sauf les accroc , les fidèles , et les blogueurs familiers à ce monde étrange

La libre expression passe par là , pas besoin de se justifier , j’ai écrit , j’assume !

La manipulation sur le net me questionne quand même de plus en plus

Combien d’images détournées , combien de hoax , combien de photos volées , qui prend seulement 5 minutes pour éviter de partager des infos choc , soi disant militantes , vérifier par un simple clic dans google image , ou dans les sites spécialisés

Personne n’est épargné

Sur la blogo , je vois parfois des billets qui résument tout bêtement un article paru ailleurs, même photos , bon , on fait ce qu’on veut mais quand même , faut pas se moquer du monde hein , au pire on site ses sources

C’est pas grave mais quand même ….

Vous croyez que mes billets sont repris ailleurs

 les vôtres aussi  , non ?

21:47 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (20)

23/01/2015

Balivernes du moment

Début de semaine un peu morose , envie de rien , manque d’énergie , froid , besoin de sommeil ..

Lundi blues , déprime de Janvier , appelez ça comme vous voulez , faut pas que ça dure

IMG_2776.JPG

Pourtant , les quelques minutes de lumière gagnées par jour me rappellent que le printemps ne va pas tarder , quelques bourgeons , mais pas encore le moment de ramasser quelques jonquilles

Les tulipes pointent leur nez , trop tôt …

Avec Pierrot Baton , marche matinale autour du plan d’eau , belle lumière , froid mais soleil

Des canards nous regardent , au loin, un cygne , et une grue qui gobe un poisson

IMG_2779.JPG

On s’amuse à regarder les échassiers , les oiseaux , on leur cause aussi , l’endroit est quasi  désert , c’est bien , faut y retourner la semaine prochaine , respirer à plein poumons

Surtout , ne pas rester enfermée , se forcer à répondre à chaque message , ne pas reporter , ne pas hiberner , même si c’est tentant

En rentrant , je suis allée faire des courses , j’ai déjeuné avec Mark et Rose , puis je me suis mise à préparer mes fruits pour faire de confiture de kiwi

Et là , j’ai enfilé un vieil anorak , des gants et j’ai commencé à ranger la cave

Jérôme avait fait des travaux dans la  chambre de Mark à Noël , et  les pots , outils , engins étaient restés en vrac dans tous les coins

Bricoleur , mais pour ranger , c’est la cata , impossible de remettre en place des trucs utilisés , pourtant , chaque chose a sa place , presque , y’a des étagères , des caisses , mais … pas moyen !

J’ai mis des choses à la grange aussi , tout ce qui sert si rarement

Les pièces du lave vaisselle réparé , des chutes de papier …

J’ai rangé aussi l’ancienne véranda , idem , déco de Noël remontée , trier , jeter

Je me sentais  bien , utile , efficace , énergique

Vers 17 heures , je suis remontée au chaud et j’ai fignolé un collier à breloques

Une ancienne connaissance m’a contactée, elle a quitté la Mayenne , elle voudrait m’acheter des bijoux , elle a envie de passer bientôt

J’ai allumé le feu de cheminée , cuit mes 3 kilos de confiture , préparé le diner

IMG_2783.JPG

Je me sens mieux

Beaucoup mieux ….

La répétition programmée est annulée

Faut qu’on se pause un peu nous aussi , six soirées pour CDC en moins de 10 jours , faut qu’on se pause là …

22:39 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (18)

21/01/2015

Séquelles

 

Il faut savoir passer d’une cour à l’autre , doucement , silencieusement , bruyamment , chacun sa technique , parfois les couloirs sont encombrés , comme les escaliers roulants du métro , keep left ,gare toi , ne bouge pas, tiens toi bien

 

Sur la cour de l’école , un jour , j’avais été bousculée par un garçon , pas fait exprès , vlan le front contre un lavabo , plein de sang

Ma mère était venue me chercher , et m’avait emmenée chez le docteur à Bricquebec

Il avait sorti une aiguille et m’avait recousue

Ben ça alors , je pensais que c’était réservé au tissu

Beurk , recoudre la peau , ça fait froid dans le dos

J’avais eu mal au front , surtout quand je fronçais les sourcils

Ce fut la seule cicatrice sur mon corps

Rien d’autre , jamais eu de plâtre , d’entorse , de brulure , rien , mon corps est intact

Les légères plaies de mon intervention de septembre ont disparu , je n’ai pas cherché à comprendre la technique chirurgicale , ça ne m’intéresse pas en fait , du moment qu’on ne me trouve pas un sale truc dans le corps

Les brisés de la vie , les grands accidentés portent des années de souffrance , de rééducation , je crois qu’on ne peut pas se mettre un minute à leur place , de comprendre ce que la douleur impose , on ne peut pas

Je ne vais pas rejouer la partition des cicatrices du cœur , on en a tous , traces de coups , de paroles violentes , de mépris , d’incompréhension  , de non dit

Et nous aussi , sommes auteurs de ces plaies là , sans le vouloir le plus souvent

Pas de couture , pas de fil , pas d’agrafes , juste le temps

21:43 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (17)

19/01/2015

Ecris l'histoire

 

 

Le rendez vous était fixé à 17heures  à l’auditorium de la salle po pour les 40 choristes qui allaient vivre une expérience musicale sans précédent

Stress , joie , excitation , on se bise , posons nos valises , nos sacs , c’est à cet endroit même que j’ai fait ma première répétition en septembre 2002

Mise en voix , placement , nous avons travaillé individuellement et collectivement un titre de Grégory Lemarchal «  Ecris l’histoire «  à la demande de Patrick Fiori

Ça envoie !

Un technicien a l’accent marseillais vient nous donner un ensemble de recommandations, nous connaissons bien les lieux , la scène , les coulisses  , ici , on a donné tant de spectacles , c’est notre deuxième maison

Le moment est venu de monter pour la balance son avec l’artiste

Autant vous dire qu’il y a en du matériel sur la scène  , Patrick nous accueille chaleureusement , on se place et zou , c’est parti , on la fait seuls , sous la direction de Théodore , quand même !

Dans la salle , Patrick aurait murmuré «  Putain , la vache ! »

 

IMG_2719.JPG

 

Il remonte sur scène , conquis , rien à dire que son bonheur de nous avoir à ses côtés , et là , c’est clair , y’a un truc qui passe entre nous , lui , les choristes , et les musiciens , c’est une alchimie , ça s’explique pas

 

IMG_2735.JPG

 

On la refait deux , trois fois avec lui , bon sang ! il a de la voix , on s’entend pas , tant pis , se faire confiance les uns les autres , il nous explique que la chanson sera donnée en fin de concert et que nous resterons ensemble pour un final vocal , on saluera tout ça … ok !

On dégage !

Retour à l’auditorium, boire , manger , se maquiller un peu , il est pas loin de 19 h , on a le temps

Nous pourrons assister au concert , en fond de salle , pour ne pas déranger le public

Vers 20h30, nous sommes dans une salle restauration , Patrick nous retrouve, pour nous encourager , simple , modeste , nous redire merci , sa confiance , c’est touchant , et lui , tellement simple avant de monter sur scène

Heureux , nous filons tous dans la salle , le public est presque debout à la moitié , il chante , parle beaucoup aussi , une bonne ambiance vraiment , un public élargi , chanteur modeste et populaire

Le régisseur nous rappelle, allez hop , retour dans l’auditorium par l’extérieur , on passe nos tenues blanches , un coup de peigne , de gloss et c’est parti , direction les coulisses

Répartis côté cour et côté jardin , nous patientons en causant , gesticulant , le public est en liesse , ça chauffe !!

Top départ , c’est à nous de jouer , placement rapide sur scène , et on attaque avec lui , je vois des visages , des grand yeux ahuris au premier rang , comme quelque chose de magique

Nous donnons à fond , et lui aussi , symbiose entre les amateurs , les spectateurs et les pros

Ça prend les tripes!

Remerciement chaleureux , reconnaissance ultime , on a joué dans la cour des grands , c’est pas rien  hein ?

Nous quittons la scène , et on se cale dans un coin de la salle , il refait deux , trois titre en rappel et à la fin , nous salue à nouveau , chaleureusement , nous appelle « les anges «  nous échangeons vocalement , par des gestes , c’est tout simplement délicieux

Je pense à me copines qui ne sont pas des nôtres  …

Retour à l’auditorium , groupés , toujours les 40 , installation des tables , Paul est allé chercher du ravitaillement à la boutique , ça devrait aller

Les musiciens arrivent , joyeux , Patrick ne va pas tarder , il va connaitre un after des coups choeuriens , une fois dans sa vie , ça se rate pas

Visage réjouit , il se pointe , applaudissements , joie , exaltation , ben oui , c’est ça le show , on se dit encore merci , et hop , photo de groupe tous ensemble , ça rigole , ça  gesticule

Et s’enchainent photos et bavardages , nous trinquons tous ensemble , les groupies attendent à la porte , ben , là , y’a un lot de chanceux et cadeau , nous lui offrons « la ballade nord Irlandaise «  a cappella , c’est bon , tout simplement

J’ai demandé rapidement une photo avec Mark qui est comblé lui aussi , la photo est

 

 

 

Belle !

Il doit nous quitter , on se fait des promesses , il sera avec les Enfoirés dans trois jours , il aurait dit dans la soirée «  si Jean Jacques entendait ça « 

Faudrait qu’il en parle à Jean Jacques , on se prend à rêver , de tournée , ah la , d’Olympia , ça y va

Allez , faut dégager , ranger les lieux , dormir , heu … là ça va être dur

La maison s’ouvre à quelques derniers , tisane , café , feu de cheminée

On se quittera vers 1 heure du matin

Nous avons en peu de temps basculé dans un autre monde , celui du spectacle que nous connaissons déjà , mais dans une autre dimension

Patrick nous a confié qu’il ne sait pas si il retentera ailleurs l’expérience, c’était une première dans sa tournée , aurions nous mis la barre un peu haute ?

Tout est bon à prendre , oubliés en quelques secondes les soucis de ce monde , tant pis , c’est de l’émeraude ces moments là , semer , récolter , toujours et surtout se dire qu’il n’y a pas de hasards , que des rendez vous à ne pas manquer

Celui là était écrit dans notre histoire

06:00 Écrit par Jeanne dans aujourd'hui, Chanson | Lien permanent | Commentaires (32)

18/01/2015

Inpatiente

"Dis donc Jeanne , tu te dépêches de charger l’appli sur ton zifon pour que je voie ce que nous réserves Antiblues avec son QR Code  "

 

IMG_2664.JPG

17:35 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (6)

17/01/2015

ça se passe chez nous

 

Le chanteur d’origine corse est en tournée , il sera dans notre petite ville bien tranquille tout prochainement

Il a eu l’idée d’être accompagné par des choristes amateurs , des gens du coin

Un contact , il y a quelques semaines , une demande particulière sur une chanson

Une seule

Il a jeté un œil sur nos vidéos , a dit «  je les veux avec moi ! »

Mais

Mais …. On est trop nombreux

Une poignée seulement

On y va ? , on y va pas ?

Ce serait dommage de rater ça

On ira

Décider , trancher , des déçus ,des heureux, autant vous dire que ce ne fut pas simple …

Phobius est sur scène ce soir à Laval

on va y aller

Chaque fois que nous avons chanté avec un artiste nous gardons un souvenir heureux , c’est un honneur pour nous d’accompagner les «  grands de la cour « , avec Maurane , puis Daniel Lavoie

Ceux qui ont cette démarche sont généreux et simples

Voilà ….

Ce soir

A la salle Po , tous habillés de blanc

12:38 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (8)

15/01/2015

S'échapper

 

 Ce fut une vraie parenthèse

Parties sous une pluie battante , arrivée sous les nuages mais sans ouvrir les parapluies

Des galettes , un peu de cidre , bavardages

Seules sur la plage , notre ile est inaccessible

Du vent mais pas tant que ça

 

IMG_2675.JPG

 

Nous avons cherché des chaussures blanches pour Paul

Fait pas mal de boutiques

C’est pas la saison

Peu de choix

Pas trouvé

Grande marche sur le sillon , St Malo l’hiver c’est bon

 

IMG_2690.JPG

 

Une vraie parenthèse

J’ai trouvé des tasses blanches , les mêmes que les miennes , j’en ai dix à présent , faut ça

 Rentrée à la nuit tombée

J’ai trouvé des chaussures blanches pour Mark

 

IMG_2700.JPG

 

Il m’a fait un gros bisou

Il était ravi

22:52 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (12)

14/01/2015

Qu'on se le dise !

 

 La répétition se termine , chacun  range sa chaise , et se dirige vers la table au fond de la salle  pour la galette des rois , je cause de droite et de gauche , alpaguée par l’un et l’autre , c’est sympa , comme d’habitude

Soudain j’entends , «  Jeanne elle est où Jeanne ? «  Tristan me cherche , je lève la tête , me fais signe, un bouquet à la main , oh la , ben …. Pierrot Bâton est pas loin , avec Madeline l’air réjoui

On demande le silence et voilà que nous sommes remerciées nous deux ,les vices présidentes pour l’ensemble de notre œuvre

Bien sur, nous sommes touchées , c’est parce que on est gentilles avec tout le monde qu’on nous dit

Prises de court , pas de bijoux , pas de paillettes , pas de talons hauts , pas de discours , juste un « grand merci , on vous aime « 

Et voilà, maintenant , la galette !

En rentrant , tard ….. J’ai mis les fleurs très colorées dans un vase , et je me suis dit que c’était mieux de recevoir des fleurs de son vivant

10917312_10203594394446436_8969402176776585783_n.jpg

 

Oui

Parce que , quand on meurt , y’a en  beaucoup , trop même , et puis si fait trop chaud , ça tient pas , si fait trop de vent , ça valse , si fait trop froid , ça tombe

Des fleurs de notre vivant !

Voilà

Maintenant , c’est ça que je dois faire passer comme message

Ni fleurs ni couronnes à ma mort , mais maintenant vous gênez pas !

 

 

20:59 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (13)

12/01/2015

Ca bouillonne !

 

Après les grand événements, drames et traumatismes, c’est toujours assez étonnant de voir comment les commentaires , attitudes diverses fusent de tout côté

Je ferai certainement un billet à ce sujet , prochainement

J’ai envie de voir du monde , de me laisser bercer par les événements , ne pas me replier sur moi-même , bien au contraire

Clotilde a envie d’aller à la mer , on ira dans la semaine , malgré la pluie annoncée , on chassera les nuages , y’aura bien une éclaircie

Rose a commencé à écrire un roman

Oui , un roman , pas une nouvelle , pas une petite histoire , un roman fantastique , elle écrit tous les jours , passionnément , a planté le décor , les personnages , elle pense déjà à l’illustration de la couverture , à publier …

Faut se rendre à l’évidence, elle n’est pas trop dans les clous , mais le vent a tourné , elle est devenue très appréciée par les autres , elle aime le collège , elle cartonne dans certaines matières , est bien dans son corps , dans sa tête malgré les pires cauchemars qui hantent ses nuits

Elle a peur de l’abandon , on va l’aider , c’est une obsession qui la ronge et lui fait mal , peur de notre mort , c’est terrible

Rose n’aura pas une vie ordinaire , c’est certain

13 ans , un roman …

 

IMG_2663.JPG

 

Elle écrit , envoie ses notes à sa grande sœur qui lui donnera des conseils , c’est beau cette complicité , leurs échanges , la disponibilité d’Ellen qui comprend si bien ce qui l’ anime

Amoureuses des livres l’une et l’autre , je sais , on lit plus , si , elles lisent ces deux là , tout le temps ..

Rose est animée , elle vit pleinement ses passions , alors qu’on pourrait croire que l’adolescence est période de passivité , de lenteur

Ça bouillonne dans son cerveau , c’est impressionnant

Nous allons l’encourager ,l’aider à ordonner son projet

En parallèle , sa classe se prépare pour un concours d’écriture ,elle est énervée ma Rose , se voit déjà gagner le premier prix

C’est bon les passions, vous savez bien

J’en vis

On va l’aider notre fille adorée

 

IMG_2659.JPG

 

La semaine s’annonce bien , nous allons vivre des choses peu ordinaires prochainement

Je n’aime pas la routine , contrairement à Louis , j’aime que ça bouge , beaucoup

Pas tous les jours , mais souvent …

23:20 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (17)

10/01/2015

N'importe quoi , sans modération , sans censure , ou presque

 

 En Arabie Saoudite , un blogueur a été condamné à 10 ans de prison et 1000 coups de fouets

J’ai du mal à le croire

Où n’arrêterons ils ?

La flagellation, lapidation , vont-ils ressortir les pires instruments de torture et de châtiments corporels

Je me fais violence pour rester positive, je m’accroche

Et je dis à Mark horrifié par tant de  messages de haine publiés sur les réseaux sociaux , que nous devons continuer à transmettre des messages d’amour

L’amour vaincra la haine , je veux y croire

Je pense à Robert Badinter pour qui je voue une admiration sans borne

Je pense à Simone de Beauvoir , à celles qui ont fait avancé les droits des femmes , je voudrais tant crier au monde que la liberté est une question de volonté

Continuons a écrire nous les blogueurs , à tout prix , n’importe quoi , des âneries , des coups de gueule , tant pis pour les fautes de style , d’orthographe , écrire pour nous , pour vous , sans réserve

Ne nous censurons pas , tout le temps que ça nuira pas à l’autre

Je prend encore plus conscience que nos doigts sont libres de frapper sur les touches , publier , partager , ici ou sur les réseaux sociaux , qui croyez moi sont sources de beaucoup d’humanité

 

Dans quelques semaines , nous allons reprendre le chemin de la scène , et notre spectacle » Un Jour la Liberté » sonnera encore plus fort dans nos cœurs et avec ceux qui seront dans la salle

Je crois que nos yeux brilleront en chantant l’Hymne à la joie de Beethoven , peut être même que nous verserons des larmes , conscients qu’il faut continuer à croire , espérer en l’Homme   

 

 

 

22:39 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (13)

09/01/2015

j'ai rêvé ...

« Le monde est une triste boutique,

         les coeurs purs doivent se mettre ensemble pour l'embellir,

            il faut reboiser l'âme humaine. »

Julos Beaucarne

 

Je ne voudrais pas penser  que j’ai perdu mes idéaux

Je me fais violence pour ne pas sombrer dans la noirceur

J’ai envie et besoin de donner et recevoir plus que jamais de l’amour , de la tendresse , «  à tort et à travers «   jusqu’à plus soif

J’ai eu foi en un Dieu d’amour

En qui puis je croire aujourd’hui ?

En vous , en nous , les bienveillants , les optimistes

Comment vivre normalement , impossible de débrancher des infos , besoin de partager nos émotions , et tant pis pour ceux qui croient qu’on en fait trop

Besoin de se resserrer

Comment chasser la peur , à quel moment tout cela va s’arrêter ?

Les tirs ,les armes , le sang , la mort …

J’ai tant chanté que je rêvais de faire un monde plus beau

J’ai tant cru à un monde meilleur

Où sont mes idéaux ?

Je suis perdue , accablée , effondrée par tant de violence et de haine

Je ne cherche plus à comprendre ce qui anime ces tueurs

Je n’ai aucune compassion pour eux

Qui pourra les défendre si jamais ils sont jugés ?

Qui va remettre notre monde d’équerre ?

10906401_10203567389211322_2632511009436564822_n.jpg

17:08 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (20)

07/01/2015

J'aurais voulu ...

 

 

 

J’avais prévu de vous parler de la galette des rois que je n’ai pas encore mangée , ou de la galette charentaise que j’ai encore mangée , de fèves ,et d’allumettes

Mais

Je suis rentrée vers 12h30 du supermarché , Mark m’a dit «  maman , y’a eu une fusillade à Charlie Hebdo

Le radio était allumée , on parlait d’assaut , de victimes

Nous allumons la télévision , le Président de la république fait une allocution , ça semble grave , on parle de barbarie , de terreur

Nous déjeunons , Mark m’aide à ranger la cuisine

Au fil de heures , je prends conscience de la gravité de cet tuerie , je me sens envahie par un sentiment de grande tristesse , je pense à mes idéaux disparus d’un monde meilleur

Je suis effondrée en apprenant la mort de Cabu , de Wolinski  …

De toute part les messages fusent sur Facebook , un rassemblement devant la mairie est annoncé

J’ai fait quelques achats , le cœur lourd , dans la grisaille et cet épais brouillard de janvier

Ellen est encore dans la ville , elle me propose de se retrouver à l’hôtel de Ville

Je propose à Mark de nous rejoindre , il est tout de suite d’accord

Jérôme est arrivé , il est partant aussi , Rose prend la décision de se joindre à nous

Sur le perron de la mairie , les élus sont rassemblés , maire et adjoints , discours sobres

Pas loin de 1000 personnes sont là

Je retrouve Claudie , des larmes plein les yeux …

Clotilde est là aussi , le Barbu sans Pierrot Bâton , je rejoins Francesca , Gwen , Tristan est là aussi , c’est bon de se resserrer , j’ai retrouvé Ellen et Luka aussi , on est là , ensemble

Nous quittons le centre ville dans la brume , tous les 6 ,ma famille , eux , mes précieux vivants

Une soupe , des galettes , Ellen repartira à Bruxelles demain , elle est soulagée d’avoir vécu cette journée tragique en France , entourée de ses proches

J’aurais voulu vous faire un billet léger

Impossible de penser à autre chose

7 janvier 2015 : journée noire

Touchés au cœur

Impuissants et soudés

1491659_806539546072621_1714396984635023337_n.jpg

23:10 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (26)