24/10/2014

Photoshoperies

Vous ne pouvez pas avoir échappé aux photos d’Anne Geddes qui ont fait le tour du monde, des bébés en veux tu en voilà, nichés dans des choux, des potirons, affublés de bonnets, des bébés endormis, et cerise sur le gâteau, une série spéciale Céline Dion

 

kxtr6egs.jpg

 

C’est craquant , rasoir , allez faut le dire , un peu comme David Hamilton ,mis en poster , puzzles et carton de naissance , et repris partout sur les blogs enfance , j’ai eu jour dit à un groupe de stagiaires assistantes maternelles «  si vous passez une annonce sur internet , évitez la photos Anne Guedes "

 

AG010.jpg

 

Personnellement, je préfère les photographes plus audacieux, un qui retient mon attention, c’est  Julius Shulman, qui a photographié des résidences, des vues, des perspectives, des lignes …

 

julius-shulman-chuey-house-1958.jpg

 

Les photos d’Anne Geddes, c’est truqué !

N’allez pas me faire croire qu’un nourrisson peut s’endormir dans une rose, ou dans des mains, en position fœtale, non, non, ce n’est pas possible

L’artiste a fait des montages, na !

C’est la reine de photoshop, et voilà, elle a pris une photo d’un bébé couché, assis, et hop, copié collé dans le décor !

Ah si j’avais ce talent là, j’en ferais des montages pour amuser la galerie, mais pas équipée, pas assez formée à la photoshoperie, dommage !

Ne cherchez pas Jeanne dans un chou, avec un bonnet de lutin sur la tête, y’a pas ça !

Par contre, je dois vous partager cette photo qui a fait le tour du monde cet été

Oui, oui, je sais, c’est énorme, vous voilà tous sans voix, les doigts figés devant votre clavier

C’était un jour de Juillet avant une sortie en surf plage de Youville

Oui, je sais ….

 

10559198_10203466454295317_1414459203_n.jpg

 

Quoi, un montage ?

Pff ...

06:00 Écrit par Jeanne dans anecdotes | Lien permanent | Commentaires (22)

22/10/2014

Zifonneries

 

Ce jour là, nous avons visité avec Pierrot Bâton un atelier dans le service pédo psychiatrie de l’hôpital ; il faisait chaud, c’était en juillet

Avant de diner, j’ai mis en charge mon zifon et l'ai posé dans la vasque de brumes près  de la prise de courant

Comme d’habitude

Un peu plus tard, je suis allée voir si mon sms avait reçu une réponse, j’ai pris mon zifon, écran noir

Horreur !!!!!!!!!

Trempé

Bordel de M………………. ! J’avais oublié que dans l’après midi j’avais remis de l’eau dans la vasque

J’étais folle, de rage, contre moi

Que faire ?

L’ouvrir, le sécher et implorer les dieux et St Steve Jobs

Rien à faire, muet, inerte, fini, mort ….

J’étais perdue, plus de zifon, fallait prendre une décision

Le lendemain, départ vers le Cotentin, je suis rentrée dans une boutique en criant «  j’ai besoin d’un zifon 4 noir tout de suite, et pas dans deux heures ! »

Quelques minutes plus tard, nouveau zifon, fallait juste refaire quelques réglages, retrouver mes contacts, et quelques applications, un peu de patience.

J’ai laissé mon zifon immergé et j’ai passé un été normalbig-splash1.jpg

Elliot est passé fin Aout, il avait déjà changé la vitre de cette merveille, m’a dit, « je l’embarque, on verra bien »

Quelques jours plus tard, mon zifon s’est réveillé, Eliott l’a juste démonté et laissé sécher, je crois qu’il a eu peur, très peur de la grand e intervention

Et c’est ainsi, que depuis quelques jours, me voilà avec deux zifons en état de marche

Faut juste que orange me le débloque

Et j’ai pu récupérer les photos que j’avais faites dans l’atelier de pédo psy, je vais pouvoir les joindre à mon article

Contente !

Que vais faire de mon zifon 1 ?

Le garder en roue de secours, j’ai bien envie

Le revendre ?

C’est très recherché

Je n’en sais rien ….

C’est bête d’être accroc à un objet, je sais, je sais

Je ne suis pas la seule, c’est une merveille ce truc, je vous le dis

Pas qu’un effet de mode, une merveille !

22:39 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (18)

21/10/2014

Violaine et Tabbata

 

bracelet-naissance-bleu_300x300.jpgIl y a quelques années , j’attendais un bébé , ce n’était pas extraordinaire pour la France entière , c’était un événement familial , pour nous , pour notre petite fille de trois ans

J’allais avoir un petit garçon , j’étais heureuse ,notre maison toute fraiche achetée n’était pas jolie , il fallait beaucoup de patience et faire abstraction du décor vieillot et poussiéreux

Les derniers mois avant la naissance , j’allais voir une sage femme qui regroupait d’autres futures mères pour se préparer à l’accouchement

J’aimais pas du tout

Se retrouver avec des nanas difformes , habillées avec des grand pulls et des salopettes ou caleçons moulants me fichait le bourdon

Et puis , chacune racontait ses tracas , ses angoisses , ses accouchements précédents , ça me gavait !

J’aurais du ne pas aller au bout , mais à cette époque , je me disais que j’avais peut être besoin de conseils , enfin , oui et non ,une naissance , on ne maitrise pas tout , faut pas idéaliser …

Je ne suis pas le genre de femme à m’extasier sur un ventre rond , je trouve ça plutôt disgracieux , et pas pratique , pour conduire , courir , danser …

 J’y avais rencontré deux femmes sympathiques , Tabatha et Violaine

Dans tous les groupes , on trouve des gens sympathiques , parfois une seule personne  , mais au moins une

J’ai retrouvé Tabatha quelques années plus tard à l’école maternelle de nos enfants

Sa petite fille Manon , avait le même âge que mon garçon , forcément !

Nous avons sympathisé , nous nous sommes invités mutuellement à diner , nos enfants s’entendaient bien

Et puis , perdus de vue

J’ai retrouvé Tabatha beaucoup plus tard dans le lycée où elle travaillait , un jour , elle m’a appris que Yvan l’avait quittée , elle était malheureuse , très malheureuse

Elle est venue en septembre voir notre troupe , motivée pour intégrer le grand chœur , elle n’a pas été retenue …. C’est ainsi , c’est le jeu

Par hasard , j’ai retrouvé Violaine quelques années plus tard , elle avait écrasé un vilain crabe qui sournoisement était venu la pincer , une femme vivante , joyeuse , déterminée

J’étais contente de la revoir

Nous avons pas mal échangé lors d’une soirée chez Gilles et Flora

 C’est étrange ces personnes qui restent sur notre route , sans que pour autant nous devenons amies

J’ai mis au monde mon petit garçon sans aucune difficulté

Quelques mois après sa naissance, je pensais au prochain bébé , je voulais un autre bébé , une petite fille si possible

 Quelques années plus tard , j’ai mis au monde un bébé de 4kg 400

Je n’ai pas suivi de formation pour ça ,elle est née tout naturellement

Tout cela est presque déjà loin dans ma mémoire

C’est bizarre

Les naissances n’ont pas été des jours exceptionnels  , ce sont eux qui à mes yeux sont exceptionnels , mes trois enfants , ceux que j’ai porté , bercé , câliné sans modération

Mes trésors …

 

photo du net

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (14)

20/10/2014

Pas trouvé de titre

Le billet du lundi est plus commenté que ceux de la fin de semaine

Y’a-t-il une explication ?

En tapotant sur mon clavier , je me demande ce que je vais bien raconter , j’ai des thèmes  inscrits dans un coin de ma tête , mais je ne veux pas les écrire sans structurer alors , je vais trouver un sujet plus léger

Bien sur , bien sur , je pourrais vous parler de la météo exceptionnelle qui nous a tenus loin de nos écrans durant deux jours , la chaleur , le soleil qui nous fait un come back estival alors que le plupart d’entre nous avons remisé les sandales et les tenues légères

Pas encore , j’attends avant de remettre des chaussettes , je déteste les chaussettes , pieds nus tard dans la saison la Jeanne , faut vraiment que j’aie froid

Je ne vous cache pas que j’aurais tellement aimé voir la mer

Mais il en avait été décidé autrement, et faut toujours tenir ses engagements

Les plages de la Manche devaient avoir un gout tellement unique …

Ne pas vivre de regrets et frustrations

J’ai aimé aller voir Elliot et Betty , prendre un café , tranquillement , et parler , de nos tracas , de leur ami parti après une lutte inhumaine , 46 ans … seulement , de nos passions , de nos vies

Il est bon d’organiser nos vadrouilles et de penser à tous , amis , famille , anticiper un peu , caler les rencontres , se rendre disponible et apprécier chaque temps passé ensemble , sans pour autant se donner trop d’obligations

Je crois que nous parvenons à ça

J’observe , j’écoute beaucoup mon entourage , mes neveux , mes nièces ,je tente de ne pas m’immiscer dans leurs vies , prends des nouvelles régulièrement , garde toujours le lien , autant que possible , FB est un excellent outil pour ça , des petits clins d’oeils , des petits messages , des cartes postales  virtuelles qui nous permet de ne pas se laisser distancer par de foutu parasite : le temps qui passe trop vite …

L’enfance s’est éloignée , nous vivons avec des jeunes ados , des jeunes adultes

Un jour , des nourissons vont arriver pour de bon , déjà une petite fille rayon de soleil enchante la maisonnée chez Flo et Gabriel , un jour , on ressorti les légos et le tapis clown

Je pense à Ellen , je suis heureuse de penser que dans quelques mois elle sera de nouveau avec nous , elle vivra chez son amoureux , eux d’eux semblent faits l’un pour l’autre ,ça parait une évidence , plus que ça même

Je voudrais partager cette photo , je l’ai faite sur un parking , du soleil dans les flaques d’eau , elle résume bien mon état du moment , j’ai la tête parfois embrumée et grise , des idées sombres que je tente de chasser mais qui reviennent au galop , et au dessus , le soleil qui tente de percer les nuées lourdes

Comme vous tous , j’ai peur du temps qui passe , qui court bien trop vite et que personne ne peut freiner

J’ai peur de la carambouille , je sais que les années à venir nous réservent des tracas , nos parents qui vieillissent , l’usure , la fatigue des uns des autres … la notre ?

Pierrot Bâton m’a dit que je n’aurait pas le temps de vieillir , et qu’elle a toujours raison

Je pense qu’elle dit vrai

Je vais retourner à mes créations , j’ai plein de belles idées à vous partager , mes papiers et mes doigts s’agitent , mon cerveau s’emballe ,mon cœur m’épuise  …

1964914_10203046380266424_228322907293543311_n.jpg

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (15)

17/10/2014

Balivernes de la semaine

 

 

Cette semaine , un incendie a ravagé un immeuble au pied du château neuf , un magasin de cigarettes électroniques, cramé !

C’est pas ça qui va redonner l’envie aux commerçants de s’installer dans cette rue boudée par les lavallois , parait que ce serait un incendie d’origine criminelle qu’ils ont dit dans le journal

Ça sentait pas bon , croyez moi

IMG_1423.JPG

J’ai vu un baroudeur , un globe trotteur à vélo , un vrai , avec un drapeau déchiré de son pays et une drapeau Amenissetie  International, attention c’est du sérieux

Ils me font sourire les cyclo, sacoches pleines à craquer , visage buriné

Il était jeune , et certainement très sympathique

IMG_1424.JPG

A coté de lui , une jeune femme léopard , lunettes , chaussures , j’ai pensé à Diane dans Mommy , elle lui ressemblait beaucoup

J’ai laissé un homme passer devant moi à la caisse du supermarché , il a sourit  , je l’ai reconnu , il s’était proposé de faire une photo de nous avec la chorégraphe cet hiver , je vous raconterai , c’était un moment rigolo

Mark ramène tous les jours le journal local gratuit de la fac , mis à disposition des étudiants

On commente l’actualité tous les deux , Mark est un garçon très agréable , il est sympa , nous avons fixé des règles qui fonctionnent plutôt bien pour le quotidien , repas ensemble , coup de mains sans râler , chambre propre .

Il est sympa , c’est indéniable

Cette semaine , c’est à Pau qu’il fallait être vu , enfin , si j’avais pu , j’aurais fait le déplacement , parce que quand Mahie m’a envoyé un message pour me prévenir de la rencontre au sommet ( oui , les filles ça se cause tout le temps , c’est comme ça !) j’ai hésité à sauter dans le premier avion

Yannick Noah qui devait se produire le soir même , n’a même pas oser arpenter sur les boulevard de Pyrénnées  , Bleck et Mahie en terrasse , c’est même pas la peine

D’ailleurs , Paparazza a croisé Yannick Noah , j’ai croisé Mahie et Bleck en chair et en os , j’ai vu aussi Paparazza , c’est dire , tout ça c’est du lien !

Depuis des tours opérators font le plein , des tas de retraités tous blogueurs embarquent en car pour un circuit spécial » Mahie ‘live « : la Rochelle , Bordeaux ( là , visite oblige de la brasserie où Jeanne et Bleck ont bu un verre ) puis Pau

Ils finissent par un pèlerinage à Lourdes

Lourdes , ville du sud ouest ou se rassemblent des milliers de pèlerins pour prier la vierge afin qu’un jour , Mahie , Bleck et Jeanne soient réunis , oui ,c’est un rêve pour beaucoup de gens , un peu comme le retour de Goldman sur scène , la réconciliation de Téléphone , le retour de Didou dans la blogosphère ( Didou va bien , je suis toujours en lien avec lui , soyez rassurés )

Pau a vibré cette semaine et Yannick Noah a fini sa soirée seul dans sa chambre dans son Ibis , c’est moche , je sais ….Mais la Mahie a une vie à côté

10:27 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (15)

16/10/2014

Les Dévédé

« c’est quoi ces cartons ? « 

Euh, je les monte au grenier , ce sont nos DVD

Jérôme trouve que ça prend de la place …800 dvd répartis dans 15 cartons, allons , stockés dans un coin , c’est provisoire

« jusqu’aux prochains ? « 

C’est possible

Nous sortons le dvd du spectacle en vente public tous les deux ans , c’est un cout , la captation , mixage , tout ça mais aussi et surtout un souvenir pour ceux qui ont aimé , et une fierté pour nous les choristes amateurs , faut bien le dire

J’ai tout de même fait remarquer à Jérôme que c’était moins volumineux que trois carcasses de Panhard , quand même

Voilà , le bénévole associatif doit stocker des trucs chez lui , c’est comme ça , on va pas s’offrir le luxe d’un local commercial ,d’un garde meuble , faut stocker tant bien que mal , et le pire reste à venir , un grand projet pour 2015 , vous savez  , on ne reste jamais sans ambition ! ( je tease )

Le bénévole associatif stocke des lots , des tee shirts , de stylos , des tapis de souris ,des casquettes , des porte clés , briquets , des lots , voyez , des lots !

Et même des costumes , des dizaines de déguisements de lapin , des masques , des chapeaux , des lampes tempêtes , des boas , des trucs en plumes ,des calendriers périmés, des drapeaux , des râteaux , des trucs qui ne resserviront peut être jamais , des bonnets en papier crépon et même , des bouteilles de vin , des gâteaux , du boudin de cochon , dans le congélo , ouh la la !

Certains se font une gloire , une fierté d’amasser ces trucs là , y’en a aussi qui font les concours , les jeux télévisés , qui  gagnent des lots , des micro ondes , des tas de trucs qu’ils ont en triple et double , qu’ils ne donnent pas , qu’ils ne vendent pas , on sait jamais ça peut servir !

Nos DVD sont vendus à chaque fin de spectacle ,y’a toujours quelques personnes âgées qui sont paumées , ne savent pas différencier le CD  du DVD , qui achètent un truc qu’ils ont déjà mais s’en rappellent plus

Quand on sort un DVD , y’en a toujours un qui dit

« pourquoi vous n’avez pas sorti le CD ?  « et inversement !

On ne peut pas contenter tout le monde   , sauf vous , chers lecteurs , si vous voulez le DVD , vous me contactez  , je vous l’envoie pour une somme modique

Le monde associatif est un vivier humain incroyable, mon père qui revendique de la brioche au club des ainés , peut en témoigner , à même déclaré qu’il ne veut pas de gerbe de fleurs offerte par le comité des anciens à sa sépulture mais qu’il veut un gouter mensuel digne de ce nom , non mais !

4ns7c-cartons.jpg

photo du net

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (18)

15/10/2014

Tchi cha

Conseillée par Nadya , je suis allée voir » Mommy « au cinéma

Je vais rarement , très rarement dans les salles obscures , mais j’ai eu envie d’aller voir ce film illico , ne pas reporter au lendemain , se réveiller quand il n’est plus projeté en salle

Nadya et moi partageons beaucoup de choses en commun, nous avons la même sensibilité , je suis allée voir Mommy parce qu’elle avait trouvé ce film bouleversant , je n’ai pas regardé la bande annonce , j’y suis allée à l’aveuglemommy-xavier-nolan-images-film-bande-annonce-date-de-sortie-cinema.jpg

Je suis ressortie chavirée, ébranlée par cette histoire ,  par ce trio d’acteurs époustouflants

En résumé : une jeune veuve qui vit dans la banlieue de Montréal reprend en charge son fils , un ado de 15 ans , placé en institution pour troubles du comportement et violence , elle en bave avec lui , mais l’attachement est fort .elle se lie d’amitié avec sa voisine , une femme qui souffre de troubles de la parole , elle tente de donner des cours à Steve , tous les trois , tentent de se battre contre une société rude , ils s’amusent , se trouvent et se perdent

C’est un vrai film, avec des images fortes, des gros plans sur les personnages, et la bande originale étonnante

On passe de Dido à Céline Dion , Lana Del Ray et Andréa Bocceli

La musique est  omniprésente et nécessaire dans ce film ,elle illustre la force des émotions , la douleur , l’amour , le désarroi.  Même si on a un peu de mal au départ avec les expressions québécoises , traduites tant bien que mal, je me suis  laissée embarquer dans leur histoire , la dure réalité de l’amour d’une mère pour son fils

C’est une film rude , réaliste , le réalisateur , Xavier Dolan n’a que 25 ans , on parle déjà  de génie , j’en sais rien , ça m’a touchée , j’ai pleuré sur le scène du rêve , parce que ça transperce le cœur d’une mère ,vouloir sauver son fils , croire qu’il pourra vivre heureux et se prendre la réalité en pleine gueule , l’irrémédiable , le pas soignable …

J’ai vu la bande annonce de Samba avec Omar Sy et Charlotte Gainsbourg , pas envie d’aller voir ça , on va encore en entendre parler pendant des semaines , super promo , bons sentiments ..

C’est peut être bien, mais je n’irai pas

Je vais essayer d’aller au cinéma tous les lundis soir , les salles sont vides , et le lundi soir , j’aime bien sortir aussi

Je ne peux pas vous conseiller ce film , c’est trop personnel , je peux comprendre que ce film soit difficile , il me renvoie à cette notion très complexe de l’attachement .

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (18)

14/10/2014

Signes extérieurs de jeunesse

 

 356_002.jpgLes lycéens ne se démarquent pas qu’avec leurs vêtements ,de marque , ils ont un autre objet pour montrer leur standing : le smartphone

A tous ceux qui naïvement pensent qu’il faudrait un retour à l’uniforme pour éviter toute ségrégation sociale , n’oublions pas         aussi , les sacs à dos , les chaussures , les montures de lunettes , les coupes de cheveux ….Tout est bon pour se distinguer !

Au lycée  nous n’étions pas trop regardants sur nos fringues, pas de téléphone , évidemment , mais y’avait quand même un truc qui donnait un peu d’éclaircissement sur le niveau financier de chacun de nous : les marques de cigarettes

Nous étions presque tous  fumeurs, on fumait partout , dans les couloirs , au foyer , c’était comme ça , on ne voyait pas trop ou était le problème ..

Les plus fauchés roulaient leurs cigarettes, personnellement je n’ai jamais pu supporter ce gout là , et le papier sur les lèvres , beurk !

Personne ne fumait de brunes, ni gauloises ni  gitanes, c’était réservé aux gars de l’Arsenal  et aux pécheurs

Les blondes sinon rien !

Lydie fumait des piter rouges , Maryline la déprimée chronique fumait des royale mentol , Chriss aimait les rothemanes bleues , Chloé les Maleboreau , et fut un temps où j’achetais de cammelle

Mais c’était trop fort quand même

Quand les finances étaient en bas , nous achetions des bastosses , beurk ! immonde, le paquet mou qui se pliait dans le fond de la poche , il n’était pas rare d’en retrouver une ou deux cassée en deux

 De temps en temps , pour frimer , nous achetions des Jypéaisse noire ou des Deuxnille , là , c’était le grand luxe , la vie de château , on était bête , elles n’étaient pas meilleures que d’autres , mais bon , ça faisait chic

J’ai opté rapidement pour les rothemanes rouges et j’y suis restée fidèle jusqu’à ce jour de juillet 2013 où je décidais de mettre un terme à cette aventure , sans regrets et avec une certaine fierté

Soène m’a inspirée ce billet alors qu’elle parlait de chats , allez comprendre !

06:00 Écrit par Jeanne dans hier | Lien permanent | Commentaires (12)

13/10/2014

Ces petits trucs là qui agacent

Je n’aime pas voir la remorque à côté de mes massifs de fleurs, ça me perturbe, ça m’agresse, c’est comme ça, j’y peux rien

Je ne supporte pas :

Un torchon posé sur la table

Une veste ou un manteau sur le dos d’une chaise

Un sac de courses sur le plan de travail de la cuisine

Des bouteilles vides sur ce même plan de travail

Je n’aime pas entrer dans ma chambre et trouver les volets clos

Je ne supporte pas le générique de BFM télé et de France infos

Je n’aime pas la télévision allumée dans la journée

Je ne supporte pas la télé branchée sur BFM dans la journée

Je n’aime pas trouver plein de sacs dans l’entrée

Je n’aime pas passer l’éponge sur une toile cirée

Qu’est ce qui provoque une aversion pour des choses précises , absolument pas universelles 

Comment réussir à faire abstraction ?

Prendre le large , remettre les choses en place sans trop grogner

Ne pas en faire un drame

Et écrire un billet

« J’aime « 

 

thumbup_down.png

 

06:00 Écrit par Jeanne dans anecdotes | Lien permanent | Commentaires (34)

12/10/2014

La smala

Il y a fort longtemps, un matin, sur le marché, Ellen a quatre ans, elle aperçoit une nichée de chatons, sans trop réfléchir, je lui ai dit «  prend en un « 

Et c’est ainsi qu’un chat est arrivé dans la maison

Cette chatte, Mimine a disparu un bon jour … on l’aimait bien

En 2001 un peu avant la naissance de Rose, j’ai adopté un nouveau chat, Mimine 2

 

DSCN2489.JPG

 

Elle s’est vite adaptée à la maison, a eu des chatons, plein de chatons, dont un noir que nous avions gardé, Mimie

C’était le chat de Mark, une belle chatte noire très câline

 

marin.JPG

 

On l’adorait, mais … accidentée, euthanasiée, larmes et chagrin

Pour combler son absence, nous avons adopté Louloutte, une magnifique chatte dont la mère était une chartreuse, très douce et câline, une perle

 

283340_387361691338347_2008614533_n.jpg

DSCN3820.JPG

 

Le jour des 16 ans de Mark, Mimine a eu trois chatons, dont un noir

 

DSCN2471.jpg

 

Notre grand garçon n’a pas pu supporter de se séparer de lui, il attendait un chat noir, une boite à ronron

Trop dur, j’ai craqué et nous avons gardé Miu le Nigaud

 

miu.jpg

 

Il est bête, il ne comprend rien, mais on l’adore, il aime sa mère et la Louloute, il est sympa, un peu chiant mais cool, il saute, il bondit, c’est notre Miu

Un jour d’avril, un matin de printemps, dans le jardin a débarqué une jolie chatte grise et blanche

Elle n’a pas mis deux jours à s’adapter à la maisonnée, je pensais vraiment que son propriétaire la cherchait, qu’elle quitterait la maison rapidement, mais …

 

DSCN3286.JPG

 

Elle a fini par demander refuge, et elle est  toujours là

4 chats !

C’est bien de trop, je sais, je sais

Ça fait rire Louis, il trouve ça insolite, vivant, il dit que ça donne une âme à une maison

La grizoune se prend des baffes par la Louloutte, elle joue avec le Miu, ils sont copains, elle est très câline, Mark l’aime beaucoup, Rose en est dingue

Comment faire ?

Et puis, la Mimine a eu trois chatons aussi

Mignons, adorables

Oui, ça fait 7

 

DSCN3972.JPG

 

Comme les 7 nains, oui, c’est trop

Ça va pas durer, bien sur

Dois-je demander une subvention à l’état pour les demandeurs d’asile ?

 

 

 

11:42 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (13)

11/10/2014

Le 42 e

Laval était une ville militaire

Etait …

C’est fini, le 42 e régiment de transmission est parti en juin 2011

Dans notre petite ville bien tranquille, il reste des bâtiments militaires, la caserne Corbineau ou est installé le conservatoire et le quartier Férié, ou était ce fameux 42 e

Je  fréquente le conservatoire depuis des années, Rose y va tous les mercredis pour le chœur de  jeunes, mais je n’avais jamais mis les pieds dans l’autre caserne aujourd’hui réinvestie par différents organismes

C’est grand !

La première fois, c’était lors de la défaite des municipales, nous étions allés au CG de campagne des gauchistes entre copains, on avait bu, pleuré de fatigue, …

La deuxième fois, c’était en juin  dernier, j’ai accompagné Mark pour sa journée défense et citoyenneté

Je suis allée jusqu’au bout du terrain, j’ai failli mettre un casque

La troisième fois, c’était il y a quelques jours, je suis intervenue au ¨Pole Santé, bâtiment entièrement rénové, très agréable

Si je vous parle des régiments de Laval, c’est parce que DDR, Daddyrogers, le grand Daddyrogers qui coule des jours heureux dans la cité Phocéenne  a porté l’uniforme à LAVAL

Oui !

C’est dire, quelle émotion de marcher sur ses pas

Les femmes racontent leurs accouchements, les hommes racontent leur année de service militaire

Enfin, ceux qui ont la chance de le faire

Parce que les autres ….

Ne sont pas des hommes hein ?

 

7_eme_Compagnie-300x204.jpg

 

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (13)

10/10/2014

Vu et entendu

 

 

Entendu

Dans un magasin, une mère discute avec une femme

« Je crois qu’il va rentrer dans l’âge con « 

Ah bon ?

C’est trois ans, je crois, faut que je vérifie

Je me demande alors ce que ressent le petit garçon qui n’a pas les oreilles bouchées, je me demande dans quelle encyclopédie elle ira vérifier cette information

A 13 ans, on parlait de l’âge bête, à 3 ans c’est l’âge con, et à 50 ? Faut me dire, ça approche …

Vu

Mahie a la télé !

Attention, en direct même, enfin presque

J’adore voir des gens familiers à l’écran, c’est chouette, assez déroutant aussi, on a du mal à reconnaitre vraiment la personne, bon, Mahie, je l’ai vue qu’une fois mais quand même

Elle est magnifique à l’écran et très à l’aise, beau score

Elle fera un billet sur son aventure je pense, enfin j’espère les coulisses tout ça

Ce soir, une fois de plus, c’est notre Théodore qui sera dans le poste, avec Bernadette et d’autres, ah la, ça n’arrête pas !

Le plus drôle, c’est que les deux ont fait l’enregistrement le même jour, je recevais  des messages privés et sms, en coulisse, c’était rigolo !

J’ai fait quelques passages télévisés, mais toujours dans le public, je ne pense pas que je serais capable de me concentrer en fait, quoique, on oublie assez vite la caméra je pense, les animateurs ont le don pour mettre à l’aise

La performance pour Mahie est tout de même de taille, elle n’a pas parlé de la Rochelle ni de Bordeaux !

J’en reviens toujours pas, c’est fou ça …

 

mahie.jpg

 

06:01 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (12)

09/10/2014

Les rails

 

 La gare de Cherbourg était un terminus, tout le monde descend, pas de risque de louper l’arrêt, pas la peine d’attendre le train, sitôt en gare, je montais dedans

J’aimais monter dans les trains en avance, regarder les passagers, écouter les bruits de la locomotive

Pas de passerelle ni passage souterrain, nous passions d’un quai à l’autre, les butoirs étaient impressionnants, grosses masses métalliques, des stops géants

Quand je prenais le train dans d’autres gares, je regardais les rails

Ces lignes infinies, cette illusion optique, le fameux point de fuite, qui nous faisait croire que les  rails se rapprochaient l’un de l’autre

Je n’aimais pas les rails, ne comprenais pas trop comment ils étaient installés, je les voyais scellés aux traverses, ces grands morceaux de bois qui sentaient la résine, qui suintaient sous la chaleur

Mon père rapportait des traverses et bricolait des cabanons avec ça, c’était lourd une traverse, je n’ai aucune idée du comment elles arrivaient là

Les rails pouvaient m’angoisser , ils menaient nulle part , ou plutôt leur chemin semblait infini , pas de repères , quelques feux , panneaux , droit , tout droit , quelques tunnels , des lumières ,du noir , je n’aimais pas les rails

Je me souviens des passages à niveaux,  peur de passer sous le train, que la  barrière rouge  se referme sur le capot de la voiture, peur d’être happée par un train

Les rails sont de lourds morceaux métalliques qui se trouvent parfois ensevelis sous les herbes folles, quand la ligne ferme, on n’enlève pas les rails, c’est étrange de les laisser là

Pastelle m’a inspirée ce billet par cette photo troublante

99283526_o.jpg

faudrait pas que je déraille …

06:00 Écrit par Jeanne dans hier | Lien permanent | Commentaires (22)

08/10/2014

Les clowns

 

Nous n’allions jamais au spectacle étant enfants, ni cirque ni théatre, rien de rien, mais y’avait la télé

Impatients, nous attendions la venue des Barios, trois clowns qui nous faisaient rire

C’était burlesque, assez équilibré je pense, ils avaient beaucoup de succès dans les émissions de Guy Lux et peut être à la piste au étoiles

Je n’aimais pas le clown blanc, avec son chapeau en forme de cône et sa veste brillante, je ne sais, il m’inspirait pas confiance.

Les clowns, bon … j’ai vite fait de les lâcher

Ellen a eu, très tôt une aversion pour ces gens là

Elle déteste les clowns, elle en a peur, celui de chez maquedo que l’on voit à des kilomètres dans les zones industrielles à un air à moitié pervers faut le dire

J’ai emmené rarement mes enfants au cirque, nous n’aimons pas les cirques, c’est comme ça

D’accord, y’a peut être de la poésie dans certains numéros de clowns mais quand on n’est pas réceptifs, pas la peine

Pourtant, Ellen avait reçu un poupon clown quand elle était toute petite et elle l’aimait bien

Etrange

Pour mieux vivre les soins et apaiser les carences affectives, des médecins ont eu l’idée de porter des accessoires de clowns pour mieux approcher les enfants hospitalisés

Et c’est ainsi que des associations ont vu le jour, le rire médecin est courant dans les services hospitaliers des grandes villes

C’est une bonne façon de dédramatiser ces lieux là

Après, il ne faut pas tomber à tout prix dans les excès, vouloir distraire peut engendrer des peurs chez les tous petits

Alors qu’elle effectue un stage dans une maison d’accueil de personne âgé, Ellen m’envoie cette photo

10726371_10204915600719435_1349516727_n.jpg

Ah lala, voilà aussi des clowns dans les maisons de retraite !

Pourquoi pas ?

En veillant tout de même à ne pas infantiliser les résidents, à respecter leurs gouts, tout est question d’équilibre

J’ai demandé officiellement à ma fille de ne pas me mettre avec des clowns quand je serais vieille, je ne veux pas de clowns moi, je veux des chats, des matous partout, mais pas de clowns ni de tristes sirs, de bouffons et autres saltimbanques

Elle m’a promis de veiller à ça ...

 

 

 

 

 

 

 

 

Reason-why-you-should-be-scared-of-clowns-horror-movies-6477600-800-600.jpg

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (25)

07/10/2014

Choisis la vie

 

 Choisis la vie !

Allez, arrête de pleurer, arrête de t’apitoyer sur ton sort

Vis !

D’accord, tu aurais aimé plus de gratitude pour ce que tu as donné

La gratitude n’est pas toujours là où elle se voit

N’attend pas, elle est déjà là

Choisis la vie

Bien sur, tu aurais aimé être de la fête, de la partie et tu rumines parce que ce sera sans toi, et que ce sera bien

T’en sais rien ?

Ce sera  peut être raté, triste

Et puis, un jour, tu rentreras comblée par un moment complètement improvisé

Choisis la vie !

T’as pas été retenue à cet entretien, la blonde aux grandes jambes pesait plus lourd

Ben oui … tous des faibles

Mais la patience paye parfois

Rien ne sert de courir.

Choisis la vie

Et rigole un bon coup de cette mascarade, les faux semblants, les j’en fous plein la vue

Au théâtre ce soir, allez, on passe un œil en coulisse, ce n’est pas si joli tout ça, ca  se tire dans les pattes et je me casse de là, autre chose à faire de ma vie

Finies les minauderies

Choisis la vie

Pas invitée à une rencontre de blogueuses , tu t’en fous , dans 6 mois , ce sera fini , les amitiés virtuelles comme on dit , c’est parfois , oui , parfois du carton , en un coup de vent balayé , terminé , on passe à autre chose

Choisis les vivants

Ceux qui sont là , sourire au lèvres , les heureux , les joyeux , les drôles , y’en a plein , les moroses , les jamais contents , les y’arienquiva , à petite dose , histoire de leur transmettre un peu de tonus mais point trop n’en faut

Je sais, je sais

Facile à écrire tout ça

On ne choisit pas sa vie

On ne choisit pas son passé, on ne refait pas l’histoire

Mais … Et si, à un moment donné, une fée se penche sur ton lit et te donne un élixir qui te donne l’envie de rire d’aimer et de chanter

Et bien, tu le bois cul sec

Faut que je te le dise

Cette fée là, ne viendra pas

Ne l’attend pas

Trouve le remède, remue les ingrédients, et hop, avale !

Choisis la vie !

Elle n’attend que ça …

 

 

06:17 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (24)