28/11/2014

Mes ponts

 

J’aime les ponts

Pas n’importe lesquels , j’aime les deux ponts qui traversent la rivière , ces vieux ponts de pierre où je m’arrête , ou je flâne , ou je passe d’une rive à l’autre , par toutes les saisons

J’aime le Pont Vieux , pas trop large , j’aime regarder les flots , le soleil qui me fait de l’œil , le décor du fond , l’écluse , l’église d’Avesnières , le bateau lavoir

 

DSCN3880.JPG

 

Je marche d’un pas vif , m’arrête , je fais une photo  , j’ai le temps , je rejoins la rue sombre au pied du château , puis je remonte la rue des Déportés , avant d’arriver à la place de la Trémoille

J’aime le charme de la vieille  ville , j’y vais souvent , la rivière m’est devenue si familière , elle me berce dans mes pensées

 

 

 

En Aout, je cherche l’ombre , je cavale , je danse sur ce Vieux pont , je rêve , j’aime m’y perdre …

 

crépuscule.jpg

 

J’y ai vu le feu d’artifice du juillet , la tombée de la nuit , la fraicheur de septembre , les marathoniens des écluses ….

 

feu d'artifice.jpg

 

Un peu plus l’autre , un autre Pont , plus récent , plus large , illuminé à Noël , j’y ai fait des rencontres , je l’ai traversé de nuit , seule , en compagnie , j’aime ce panorama vers le sud , la brume , les jets d’eau , l’écluse , la pierre

Quand je serais vieille et impotente , emmenez moi sur ces ponts , pas n’importe lesquels , pas le Pont d’Avignon , ni le pont Neuf , le Pont de Tancarville ou de Normandie , non , non , le pont Vieux de Laval , avec sa lumière , ce pont

Mon pont ….

 

pont   laval.jpg

 

 

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (8)

27/11/2014

Presse , musique , charité bien ordonnée

 

La semaine dernière ,  la presse bien pensante s’est emparée de quelques paroles  déclarées par Zaz  pour créer une polémique

Pas envie de résumer ici , si vous êtes curieux , plein d’articles sur le sujet , allez lire

Et voilà , il en faut une , et c’est elle !

Bouc émissaire

Zaz , comprenez , c’est une chanteuse populaire , elle chante l’amour , la liberté , ses albums n’ont pas leur place dans les bibliothèques des vrais connaisseurs , le must c’est de pouvoir écrire «  jamais entendu parler de cette chanteuse »

C’est fou ce que les artistes populaires ont le dos large

Y’a eu Mireille Mathieu , Céline Dion , Lara Fabian , et maintenant c’est elle , tirez sur la chanteuse , dégainez , lynchez , tout le monde y va !

C’est une jeune femme vulnérable , optimiste , en rien elle ne chercher à réécrire l’histoire , elle n’est pas philosophe , ni journaliste , elle chante

Sa voix a quelque chose de particulier , on aime , on n’aime pas , mais laissez là tranquille !

pierre1.jpg

 

La charité en pantoufles a toujours de l’avenir côté musique

Le collectif Band Aid 30 a ressorti une bonne vieille chanson de Noël, Christmas pour tous , qui fait polémique aussi , faut avouer que dans le clip le transition est violente , des corps sans vie , et les stars sous les projecteurs , c’est pas finaud

Mais ça rapporte des sous pour lutter contre le virus Ebola

L’ Afrique , sujet sensible attention , mais l’Afrique c’est l’Afrique , je ne généralise pas , les croyances sont bel les et bien ancrées , faut l’admettre, l’argent ne suffit pas ,

Bref , Carla Bruni a  réuni une poignée d’artistes copains  pour une chanson humanitaire et ouf , Zaz est de la partie , sauvée la gamine , elle fera aussi les Enfoirés , j’espère 

En attendant , nous les cinglés de la troupe chantante lavalloise , nous continuons à chanter «  Je veux «  et le public chante avec nous , parce que Zaz , ça reste dans les oreilles

« Allons , ensemble découvrir la liberté

Oubliez donc tous ces papiers

Bienvenue dans la réalité ..papalapapala ….. »

07:49 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (19)

25/11/2014

Cultiver l'obsolescence

 

L’autre jour, Juliette et moi avons évoqué l’idée de déjeuner ensemble, je lui envoie un sms de confirmation la veille, pas de réponse

J’appelle sur le fixe, étonnée de son silence, me dit «  je n’ai pas du appuyer sur «  envoyer « 

Faut dire que son portable ressemble à mon premier, un truc épais, avec un nombre restreint de touches pour l’écriture

Elle me parle en déjeunant de ses soucis de voiture, un mauvais achat, qui leur coute cher en réparations

Nos amis fuient la société de consommation , se contentent de peu , malgré leur niveau de vie plus que moyen , c’est un choix tout à fait respectable , sauf que parfois , ils sont un peu prisonniers de leur idéologie et font de calculs qui n’atteignent pas leurs espérances

Un soir d’été, je me suis retrouvée à une terrasse avec des femmes plus que quadra qui une à une se faisaient une fierté d’avoir gardé de vieux portables et de ne jamais les sortir de leur sac

Les zifonnés de mon genre étaient perçus comme des aliénés, des consommateurs, des futiles

Ça m’agace !

Il faut dire que cela fait une dizaine d’année que j’observe comme vous tous cette évolution numérique et je me dis , que si j’étais restée dans l’ère de la machine à écrire , je n’aurais pas fait un quart d’investissement professionnel ou associatif

J’en ai bavé parfois, quand ça ne marche pas, je me souviens de mes premiers pas sur Internet, je trouvais ça chouette, mais ne voyais pas trop en quoi ça changerait mon quotidien

Je gardais mes livres de recettes sur les étagères, aujourd ‘hui, j’ai tout viré !

Cultiver l’obsolescence est devenu un art, une fierté, plus l’objet est ringard plus on se sent fort !

C’est tout juste si y’en a pas, j’en connais, qui se plient en quatre pour acheter une 4L pour leurs déplacements et qui ne comprendront pas que quand elle tombera en panne le garagiste leur dira «  je veux bien réparer mais démerdez vous pour trouver des pièces « 

Vous me direz, je me déplacerai peut un jour en Panhard, qui sait …

L’écart se creuse

Ce qui m’agace aussi, ce sont ceux, celles qui se dévalorisent en matière de technologie

«  Même si j’en ai, je ne saurais pas m’en servir « 

Faux !

On apprend

J’aime apprendre, chercher, comme l’autre jour, j’ai pesté, fumé contre un fichier que je ne parvenais pas à convertir en PDF, et après avoir demandé conseil, j’ai réussi, et j’étais fière !

J’admire les séniors qui se mettent à Internet, ceux qui donnent de leur temps, n’est pas l’ami du sud pour les aider, les initier sans condescendance et mépris

L’automobile a révolutionné les déplacements, ceux et celles qui ont douté de leurs aptitudes à conduire sont dépendants, il en va ainsi pour l’informatique, tout, ou presque se fait avec cet outil.

Les plus réfractaires consultent leur messagerie une fois par mois, j’en connais, soyons tolérants, mais c’est ainsi, on ne vit plus à l’ère de la lampe à carbure, les bateaux lavoirs et les  bains douches sont classés monuments historiques

Je remercie ceux qui m’ont poussé à mettre le nez là dedans, ce qui nous vaut toujours de la raillerie avec Mark qui est un peu avare de soutien parfois, et je lui renvoie la balle quand il est  en difficulté dans d’autres domaines

Il faut vivre avec son temps, se dire que chaque nouvelle technologie apporte son lot de richesse, bannir les «  on a vécu sans «, et ne pas diaboliser les engins de communication qui, quoi qu’on dise relient les humains

Mes chats se contentent bêtement de se coucher sur le clavier

Ils ne savent pas faire plus

On n’est pas des félins nous …

DSCN2735.JPG

IMG_1891.JPG

18:40 Écrit par Jeanne dans reflexion | Lien permanent | Commentaires (20)

23/11/2014

Toc toc toc

 

Ben alors ?

Ce ne sont pas les sujets qui manquent , mais , mais  je me suis tapée sur les doigts et dit

« Jeanne , tant que tu n’as pas répondu à tous les commentaires de tes gentils lecteurs , pas de nouveau billet »

Et en ce moment , mes soirées sont bien remplies , toujours plein de choses à faire , à vivre , pas plus ni moins que chacun de vous , tout prend du temps

Je ne met pas ce blog en pause , je vais tenter de garder le rythme , je sais , je sais , rien d’obligatoire , juste du plaisir

Bien évidemment !

Je dois vous parler de ma dernière trouvaille, une poupée japonaise sortie d’un carton , une merveille , un objet qui a voyagé , une poupée octogénaire qui n’a pas pris une ride

Une merveille !

10806468_10203238981601337_2820436338863204583_n.jpg

 

 

22:37 Écrit par Jeanne dans aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (17)

21/11/2014

Les bottes in !

 

 Dis donc Jeanne, tu ne nous as toujours pas montré les fameuses bottines que tu as achetés chez Gontard en Juin ?

C’est vrai, faut dire que j’ai repoussé le moment de remettre les chaussettes le plus tard possible, le premier novembre en fait et un soir, j’ai sorti mes bottines neuves

Je suis enchantée !

D’un confort inouï, le jeans moulant à l’intérieur, et bien je dois vous avouer que j’ai reçu des compliments

IMG_1839.JPG

Serena m’a même demandé si j’avais maigri, j’en sais rien, je ne me pèse qu’une fois par an et encore, mais c’est sur, les bottines m’élancent

Le talon compensé est juste comme il faut, j’ai serré les lacets, ces bottine là, c’est l’affaire du siècle, à prix coutant, ce n’est même pas la peineIMG_1842.JPG

Ce qui me désole, c’est que l’usine est menacée, ça risque de fermer, la chaussure mayennaise c’est fini

J’en ai  7 paires, sandales, escarpins dont les « Annabelle «  noires que j’adore et qui me suivent sur scène, le pied est heureux avec ça

 

annabella-new-seda-marron-1.jpg

L’autre matin, je me suis décidée à  nettoyer le toit de la véranda 

Autant dire que c’est assez sportif, non, je ne m’élance pas dans les airs avec un harnais, mais je dois déployer mon balai télescopique et brosser, vider la gouttière remplie de feuilles, ça fait de l’humus pour les plantes, c’est bien de recycler ça

Pour ce genre de corvée, une règle d’or, être bien équipée

J’ai mis un anorak assez chaud, des gants solides et des bottes en caoutchouc

J’étais bien dans mes bottes, je pouvais tout faire, je me sentais protégée, ça faisait des années que je n’avais pas mis des bottes en plastique, c’est marrant

10730856_10203218748175514_4505017619026233280_n.jpg

Je me suis préparée à l’hiver, il me reste encore quelques potées à rentrer et ramasser des feuilles, encore, ranger la serre, du bois, et patienter

Je n’aime pas les journées si courtes que seul un feu de cheminée peut combler

C’est ainsi, la ville est presque parée de ses lumières, Rose à envie d’aller au feu d’artifice

On fera ça

Je prépare mon expo vente de Noël, beaucoup de créations nouvelles, collages, tableaux

Mes journées sont trop courtes

De quoi sera fait Janvier ?

06:00 Écrit par Jeanne dans aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (25)

19/11/2014

Forteresse

J’ai reçu des mots remplis d’amour , des gestes tendres , de délicates attentions , beaucoup de paroles rassurantes , beaucoup de sincérité

Attachée , liée , soudée , aimée

Ressentir la chaleur de l’autre est la nourriture la plus complète pour l’âme et le cœur , rien ne peut remplacer cela , rien d’autre que de se savoir aimée

A commencer par mes parents , combien je ressents leur attachement sans borne , l’un et l’autre

Papa comme maman , mes parents sont des gens attachants et profondément  liés à leur enfants et ils savent le dire à leur manière , ça n’a pas de prix , c’est le cadeau ultime que la vie m’a donnée , la base , les racines solides que rien ne pourrait arracher

Je me sens protégée dans une enveloppe douillette qui me donne une force indescriptible, une nuée d’amour et de tendresse qui me suit partout

J’en pleure parfois d’aimer mes précieux à ce point tant ils font vibrer mon cœur

Et je ressens aussi leur battements, leurs regards complices , leurs éclats de rires , leurs peurs , leurs doutes

C’est parfois dur d’aimer

A ce point là …

Peur de faire du mal , ou de blesser , de délaisser , de décevoir

Te pose pas de questions Jeanne

Jamais je ne pourrait avancer aveuglement dans les sentiments , jamais , j’ai besoin de cet amour , j’aime autant que je suis aimée , et ça prend une partie de mon existence , d’autres font du vélo , des mots fléchés , du tricot moi mon passe temps c’est l’amour , c’est comme ça , je suis une affective , je tremble , pense , parle , donne , offre , reçoit prend, je ne mendie pas l’amour , je l’ai et le partage autant que je peux

Quand le rideau de ma vie s’abaissera , y’aura-t-il des battements de mains pour un rappel

Parfois , je me sens immortelle , je crois que jamais mon cœur n’arrêtera de battre pour l’autre , j’ai peur aussi de l’attachement si fort de l’autre ,peur de les perdre , de partir et de les laisser dans un immense chagrin

Me voilà presque à basculer sur l’autre rive , celle qui peu à peu m’emmènera vers le rabougri , le pliage de peau et du corps

Doucement ….

Le rideau est bel et bien ouvert , n’imaginez pas un instant qu’il va baisser , pas besoin d’artifice et de néons , la lumière naturelle éclaire ma vie

Des nuées passent … je les capture, les apprivoise

Je dompte les sentiments , je panse les écorchures

Je suis solide , fragile

Je n’en doute plus …

IMG_5360.JPG

08:42 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (24)

17/11/2014

Verdict

Évidemment , pour certains d’entre vous la nuit a été courte , levés tôt , pour savoir qui sera le ou la gagnante

Habituellement la Jeanne publie vers 6 heures , et c’est Antiblues le matinal qui commente en premier , et puis , lui , il n’a jamais gagné , alors , il espère depuis des années recevoir un potiron coupé en cube et emballé dans des papiers alu de tablettes de chocolat , des bonbons à la violette que Jeanne avait reçu un été , mais elle n’aime pas les  bonbons durs , ni mous d’ailleurs , ça c’est un cadeau

Un camembert Président de la grande laiterie , ou un bon Mayennais , ça aussi dans le colis surprise , ça donne envie

Un chaton de la Mimine , des graines de capucines , un morceau de la loge des veilleurs , un programme dédicacé de »Un Jour la Liberté » , du saindoux , du viandox ,un peu de soupe à la grimace , de la confiture de concombre  …

Je sais , ça fait saliver

Et tout ça merveilleusement déposé dans une boite de chaussures Gontard , évidemment

 

Verdict

 

Notes : 2277     | Commentaires : 65038   

Pas le courage de faire une capture d’écran

 

 

DaddyRogers :  1946 messages 46221 commentaires !

Mahie : 2000 billets 51 000 commentaire

  Cristophe : 2657 billets et 67011

Mel  2500 billets et 25000 commentaires

Antiblues : 2600 et 10000 commentaires

  Madame Chapeau : 2134 billets et 37853 commentaires

Pastelle : 2300 billets et 120000 commentaires.

  Madeleine : 2129 articles,39178 commentaires

Célestine : 2510 billets et 38500 commentaires

Donc , tatta !!

C’est  Pastelle qui est la plus près côté notes publiées, bravo !

Christophe qui a donné le chiffre le plus juste pour les commentaires

Mahie était dans une bonne moyenne , bravo !

C’est Cristophe qui gagne la valise RTL  , mais mais , y’aura un lot pour Mahie

Voilà

Y’a-t-il de la contestation , l’huissier est encore là , avant qu’il se barre , manifestez vous

Merci pour vos délires , votre baratin qui donne vie à ce blog , n’est pas ça l’essentiel non ?

 

19:02 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (27)

16/11/2014

Le portrait

L’autre jour , j’écoutais une radio musicale , beaucoup de chanson française , mais pas « nostalgie « quand même

Un titre que je ne connaissais pas , une voix claire , une mélodie , une mélodie qui traverse l’âme dès la première fois

Je devine que l’interprète c’est Calogero , et je me dis que ce chanteur là , c’est un vrai chanteur , peut être pas un grand  , cette chanson est presque naïve , remplie de bon sentiments , elle évoque la mort , l’enfance , l’abandon , le texte n’est pas de lui , peu importe , il en fait la musique

Solène a partagé le clip sur son mur , les images font monter les larmes , évidemment ..Tout est là

Et bien tant pis , je prends , parce que la chanson me touche , j’aime la mélodie du refrain , les allitérations certes assez simplistes mais , la chanson , c’est ça aussi , c’est blackbouler les émotions , écouter plusieurs fois

Par contre … Get Lucky , Happy , et Skyfall , j’avoue , c’est l’overdose …

 

09:36 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (23)

15/11/2014

voilà ...

jumeaux.jpg

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (36)

14/11/2014

Concours inside

Une fois n’est pas coutume , voici un  billet paresse

Cela fait des lustres que je n’ai organisé de jeu concours , en voici un

Attention , c’est bête et sans intérêt , pas de voyage au Maldives en vue , pas de thalasso à Bagnoles de l’Orne avec option casino , rien de tout cela , juste un petit colis envoyé  par Jeanne , je sais , certains ont déjà reçu , je les entends , » place aux autres  «  et les loosers qui se disent «  de toute façon je ne gagne jamais «  et les autres qui pensent que c’est truqué

Alors , voici les questions

A la publication de ce billet , c'est-à-dire

Le vendredi 14 Novembre , à 7 heures trente  du matin

Combien de notes déjà publiées sur ce blog

Et

Combien de commentaires récoltés

La réponse le plus proche sera la gagnante

Résultats : lundi matin

Bonne chance à tous !

 

IMG_0495.JPG

 

07:29 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (55)

12/11/2014

Jour férié

Ce matin là , jour férié , couchée tard la veille , on se refait pas , trainarde je suis , je resterai, faut que je me lève , et décide alors que dans la journée je nettoierai le fond du jardin

Je n’ai même pas regardé par la fenêtre , il ne pleut pas , c’est mieux

Je traine un peu au petit déjeuner en papotant avec Rose , je lui suggère de lui apprendre à cuisiner , elle est ravie , nous ferons des spaghettis bolognaise pour le midi

Méluzine m’appelle , elle est sortante , j’accepte d’aller la chercher à la polyclinique et de la ramener dans sa maison

Je connais bien ce lieu , sa chambre est à deux portes de celle que j’ai occupée il y a quelques semaines , elle est soulagée de rentrer

Je monte des buches dans le salon , Méluzine allume un feu , elle se sent bien, nous nous quittons heureuses

Dans la cuisine , j’ai sorti tout le matériel pour les spaghettis , je montre à Rose par étape , épluchage des oignons , carottes , cuisson elle est ravie

Nous déjeunons à quatre, c’est bon et copieux

En début d’après midi , j’enfile des vieilles chaussures et j’attaque le jardin

J’arrache les capucines et les branches de potimarrons qui jonchent le sol  , je taille , je coupe , j’envoie dans le tas de compost , je n’ai pas froid , la pluie s’invite , dommage

J’ai presque fini

Je n’ai pas eu le temps d’aller voir Laurent Boyer qui officie pour France 3 devant le palais de justice , tant pis pour lui

Vers 16 heures je m’installe à faire quelques bijoux, mon atelier dans la chambre d’Ellen , j’ai bien éclairé

10151826_10203177225537474_6424523175862349426_n.jpg

Je reponds aussi régulièrement à tous les messages qui arrivent en permanence sur mon pc ou zifon , c’est mon quotidien aussi

La Grizoune ronronne sur mes genoux , je me pose un peu

Il fait nuit , c’est l’automne

Je vais bientôt ressortir pour aller chanter

On ne pause pas les jours fériés

Je retrouve Bérénice

On s’aime vraiment toutes les deux …

1457498_10203170314244696_7229607043595571818_n.jpg

 

 

21:10 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (12)

11/11/2014

Du coq à l'âne

 

 buffet819016g.jpgY’a toujours de gens, dès qu’ils voient un pinceau à la main face à une feuille de papier ou une toile, déclarent sans réserve «  tu es une artiste ! »

Le mot artisan me convient mieux, même si, de la part de la personne c’est un compliment, créer, s’inspirer le plus souvent de ce qu’on a vu, c’est juste une détente, un loisir, mais cela n’a rien à voir avec l’art, vous le savez bien

J’ai vu un beau documentaire sur Bernard Buffet l’autre jour, j’ignorais complètement sa relation avec Pierre Berger, comme quoi, je ne sais pas tout !

Pour autant, je ne courrais pas à une expo de Buffet, trop triste, tourmenté

Lorsque qu’on a pris quelques cours de dessin , on acquiert normalement quelques rudiments pour composer un tableau , ombre et lumière , perspective , techniques de profondeur et de proportions  …Il est alors aisé de savoir que le plus difficile dans le dessin , le croquis , c’est le regard , le nez , c’est dur de faire un nez , une main , très difficile et la bouche

Ma prof d’arts plastiques nous conseillait alors de mettre notre dessin à l’envers, et ainsi, de se détacher du sujet, ça marche !

Evidemment, quand on a acquis ces quelques notions, l’œil n’est plus le même, et il m’arrive de voir une reproduction, et …malheureusement être gênée par un détail, ne plus voir que ça, et impossible de complimenter l’auteur,

Pas facile

Et on entend  souvent «  moi je ne critique pas, je ne serais pas capable d’en faire autant « 

Je ne suis pas capable d’assurer un solo, mais il arrive, que certaines voix de solistes grésillent à mes oreilles, on ne peut pas se contenter de peu, tout cela est aussi affaire de qualité pour qui s’expose, bien évidemment

Je ne voudrais pas trop parler de l’affaire dont toute la presse people s’empare en ce moment, cette jeune femme de la téléréalité (tu peux arrêter la lecture du billet Cristophe, je sais, tu n’as jamais entendu parler de cette personne …) qui se retrouve sous les barreaux, et tout le lynchage médiatique qui circule

J’en avais déjà parlé dans un précédent billet, elle n’a rien fait de talentueux, elle a un corps qui fait fantasmer, peu de chose dans la tête, son destin est celui d’une pauvre fille, les contes modernes ont un bel avenir devant eux

Je préfère encore avoir collé aux oreilles de mes enfants la petite fille aux allumettes ou Hansel et Gretel, ces histoires qui n’ont peur seul but de donner l’envie de lutter, contre le froid, la pauvreté, et la misère humaine

Certains destins me fascinent, celui de Pierre Berger par exemple, qui se retrouve nez à nez avec Prévert en plein Paris, sa mère était soprane amateur, adepte de la méthode Montessori

Elle a certainement contribué à lui donner confiance en lui

Je manque de temps pour lire, découvrir des tas de choses inconnues, c’est le lot de tout le monde, je sais …

N’oubliez pas de raconter des contes à vos enfants, vos petits enfants, Ellen en a tant lu, tant écouté, elle s’est construite aussi avec cela

Écartez-les des méchants de ce monde, les humains aux dents longues qui n’ont que de plaisir de souhaiter le malheur de l’autre

Y’en a.

Rose m’a dit qu’elle ne comprenait pas pourquoi

Je lui ai dit que l’homme n’était pas naturellement bon

C’est la réalité dans laquelle elle va entrer

Peu à peu

Par petits pas

18:49 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (12)

09/11/2014

retour sur terre ...

Merci pour vos passages

Je redescends doucement de notre trip vocal

Des heures passées dans notre bulle , comment faire pour en sortir en douceur ?

Je n’ai pas trouvé la bonne porte

Au fond de moi , toujours le même sentiment,  envahie d’un immense bonheur d’avoir vécu ça et la même envie d’y retourner , maintenant

C’est une drogue , je ne cherche pas à me désintoxiquer

Difficile de penser à autre chose

Ça va revenir

Je le sais

Retenir ses larmes … le cœur rempli de la tendresse partagée , des émotions sans cesse grandissantes vécues avec le troupe

Bon sang mais c’est dingue ce truc là !

Je ne m’habitue pas …

Mon cœur est touché par la grâce , celle de nos voix , celle de notre amitié sans cesse grandissante

Bonne fête Théodore !

IMG_1756.JPG

15:14 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (6)

07/11/2014

Encore un matin

 

 Vers 9 heures , j’ai appelé Manu pour lui demander si  y’avait du monde  pour installer les chaises dans la salle de spectacle

« Je suis seul au monde pour l’instant »

J’arrive !

Sur place , le renfort était là , alors patiemment , nous avons aligné des rangées de chaises  sur le parquet , en quinconce , rang par rang , en suivant les consignes de Manu , attention faut pas dévier et compter

700 sièges  

Les gradins étaient déjà en place , les praticables installés sur la scène

J’aime bien cette salle , elle est familière , c’est là que j’ai chanté la première fois , en 2003, je me souviens , première chanson «  emmenez moi « 

Puis nous installé la loge pour les femmes , déplié les tables ,tout est prêt

Direction la billetterie , Manon doit me remettre des places gratuites , son téléphone n’arrête pas de sonner , les gens s’affolent pour réserver à la dernière minute

Peut être 600 le vendredi soir, un peu plus , pour le samedi soir , c’est plus fragile , faut relancer !

Je passe alors à la radio locale déposer la place prévue pour la journaliste , j’en profite pour leur dire que l’émission du matin était bien , notre interview du mardi , oui , oui , nous avons fait une conférence de presse à quelques uns , y’avait même Pierrot Bâton c’est dire

Vérification pour le direct de l’émission du lendemain , en direct , là c’est Tristan qui va s’y coller et vlan , le message n’a pas été redirigé , heureusement que je suis passée

Olivier a essayé de me joindre , pas dispo pour le moment , plus tard hein ?

Je rentre à la maison , passage au courrier

Un enveloppe carrée , belle écriture , beau papier

Je pense à un courrier de remerciement du mariage de l’été

Quelle émotion en découvrant l’invitation, mon amie Claire Marie m’a fait cette surprise là

Un an après le départ d’Hervé

Nous nous retrouverons dans quelques semaines pour une fête , heureuse je suis

Parce que tout le monde doit avoir une part de bonheur …

Mark rentre de la fac, nous papotons tous les deux

Olivier me rappelle , nous discutons un petit moment

Jérôme rentre exceptionnellement , il doit voir un acheteur pour la clio

Rose rentre du collège , nous déjeunons tous les trois , Mark affamé n’a pas attendu , c’est pas grave

Les gens de la Sarthe sont arrivés voir la clio , lui , très très exaspérant , je sais tout , j’ai un avis sur tout , au secours !

Eric m’envoie ce message

Ça me fait rire , tellement bien vu

 

IMG_1731.JPG

Les journées sont ponctuées de virgules , de parenthèses et de points d’exclamation

Ce soir , nous serons de nouveau sur scène

06:09 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (15)

05/11/2014

Catas en cascades

 

 Ellen et Rose ont creusé une  citrouille, des yeux, une bouche, un nez pour l’Halloween

Posée auprès de la cheminée, mais pas allumée

Bref

IMG_1680.JPG

Deux jours plus tard, la citrouille, du jardin était encore comestible, j’ai coupé tout en morceaux, un poireau, et hop, dans la cocotte

Pas trop cuite, et je prends le mixer, assez épais le potage

Je laisse à feu doux, très doux

Sauf que, je ne sais, pas …  peut être que le potimarron était diabolique, quand je suis redescendue un peu plus tard, horreur, la soupe avait explosé !

Des projections partout, sur le sol, les murs, et la hotte comme dans les dessins animés

Pouah !

Un léger nettoyage avant de passer à table, pour les finitions on repassera

Damned, je n’ai jamais vu ça !

Deux jours plus tard, décidée à faire un grand ménage, je vide une partie de la véranda, j’aspire, je passe l’appareil à vapeur qui semble un peu lunatique

Un rayon de soleil m’encourage

J’en profite alors pour laver la hotte à fond et frotter les stigmates de potimarron

Je n’aime pas frotter, l’huile de coude, ce n’est pas mon truc

Vu le beau temps, j’ai idée de rentrer quelques pots restés sur la terrasse

Le ficus qui ne cesse de grandir, allez, courage c’est lourd

Et arrivant à mi chemin, je lâche le pot et vlan ! Cassé au milieu de la pièce tout fraichement lavée

Merd !!

IMG_1712.JPG

Comme dirait ma belle mère «  faire et défaire, c’est travailler «, pfiou, pas que ça à faire

Pas le choix, je ne vais pas voir apparaitre Cendrillon ou autre manipulatrice de balai magique, faut que je m’y colle, terre humide, belle patouille

Suis pas très concentrée, faut l’avouer

Bref, je ne laisse pas trainer, pas envie d’acheter un nouveau pot, l’autre était très beau, tant pis, j’en trouve un qui fera l’affaire

Je paye les pots cassés

Pas mal en déco de jardin, dans les massifs, je vais même tenter de les utiliser en espalier avec des plantes grasses

Bien, c’est ainsi, certains jours, on fera mieux de ne pas trop s’activer

Je n’aime pas cette saison de transition, les feuilles humides dans le jardin que l’on colle sous nos chaussures, beurk, vivement que tout soit tombé, ramassé, balayé, terminé !

IMG_1713.JPG

21:16 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (20)