Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2014

Plaisir d'hiver à Bruxelles

 

 

Nous avons quitté la Mayenne vers 16 heures , trouvé des bouchons en région parisienne , arrivée vers 22h 30 dans l’est de Bruxelles , chez une amie de Ellen où elle passait la soirée

Serrés dans la C4 nous avons rejoins tous les cinq l’appartement de notre fille étudiante en logopédie depuis deux ans déjà

L’escalier est étroit , presque dangereux mais y’a de quoi prendre de jolies vues

 

IMG_2114.JPG

Couchés les uns sur les autres dans le studio , bonne nuit la smala !

Le lendemain matin  , visite du parlement européen qui se trouve à quelques mètre de chez Ellen , bon accueil , photos , belles lumières , c’est expliqué avec une oreillette , c’est classe , c’est beau , ça vaut le coup !

 

IMG_2130.JPG

 

 

 

En prime une expo Fashion Art , des manteaux , des robes loufoques , j’aime bien

 

IMG_2141.JPG

 

Retour à l’appartement , potée francomtoise cuisinée la veille par Mamoune , c’est bon ça , vite chauffé , on va pas se gêner

Pause café , puis direction le centre de la Bande dessinée , sous les conseils de notre fille

 

IMG_2163.JPG

 

Bon , pas fan du tout de Achille Talon , Franklin ou autre , la BD et moi , ça fait deux , mais , mais en pénétrant dans le bâtiment , damned ! quelle surprise , un ancien magasin de tissus art nouveau conçu par Victor Horta , vous n’imaginez pas , cette verrière , ces lignes métalliques , l’escalier , les bois , lumières , c’est tout simplement splendide , j’admire , je photographie et lit l’histoire du bâtiment , les planches de BD , c’est pas mon truc mais je suis rassasiée

 

IMG_2168.JPG

IMG_2171.JPG

 

Il est plus de 16 heures , la nuit va pas tarder à se pointer ,en route vers les » plaisirs d’hiver «  une balade sur le dos d’un ours blanc , j’en rêve , ça va être bien

19370.png

Arrivée sur la Grand Place , pas encore allumée , nous déambulons dans les rues , les vitrines sont magnifiques , ça sent les gaufres , magasins de dentelles , le  Manneken-Pis est habillé en footeux , y’en des gens , mais c’est supportable , des gamins , des vieux , de tout

 

IMG_2195.JPG

 

J’adore l’ambiance du marché de Noël , on s’offre un vin chaud , une entrée dans un magasin de jouets , dommage , ça galope un peu , j’aurais bien flâné devant les chalets

IMG_2189.JPG

 

Arrivée sur la Grand place , le spectacle est fabuleux , lumières  et musique sur les façades , ça prend aux tripes , je me régale , je fais un petit film , les façades  sont magiques , c’est Noel par sa beauté ça

 

IMG_2216.JPG

 

Nous rentrons d’un pas vif à l’appartement , petite pause , avant de repartir à pied dans un restau que Ellen connait bien , un décor comme je les aime , un super accueil , des bonnes choses , et nous , eux , on discute tous les cinq , parents et enfants , c’est génial

 

IMG_2223.JPG

IMG_2230.JPG

 

Nous nous endormons rassasiés d’une magnifique journée à Bruxelles

Je décide d’y retourner au printemps pour   découvrir une partie des bâtiments  Art Nouveau

Je proposerai à Maggie de m’accompagner

Tu es toujours partante pour les virées hein Maggie ?

21:46 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (7)

17/12/2014

du vrac , en voilà

 

Ça s’organise

Deux semaines de vacances pour tout le monde , entre Noël chez mes parents où nous seront tassés autour de la table , 15 je crois , en tout , puis le mariage de Claire Marie à Caen , retour à Laval , réveillon de la St Sylvestre  en petit comité , et en fin de semaine , j’ai convié toute la famille de Jérôme , pour que personne ne soit oublié

C’est une évidence , pour les fêtes de fin d’année , les familles aiment à se retrouver

Ellen et Luka ne vont pas se quitter , besoin de partager les heures un maximum , ils sont dans l’attente de pouvoir enfin partager leur vie , ce sera pour juin si tout va bien pour Ellen , je lui fais confiance , elle validera ses stages , et reviendra dans notre douce ville

Rose sera heureuse de retrouver la proximité avec sa sœur , nous envisageons durant l’année 2015 d’accueillir une jeune fille étrangère au pair , une américaine peut  être , faut que je me renseigne

Tout va dépendre aussi de l’orientation de Mark en septembre , j’espère qu’il trouvera un IUT ou BTS qui lui plait , pour le moment , il fait un break comme on dit , ce qui est un plus pour Rose qui a la chance d’avoir un grand frère délicat et intentionné avec elle

Le jour le plus court c’est samedi , bref , vivement que ça s’arrête , fermer les volets à 17 heures , c’est juste insupportable , je sais , les saisons rythment nos vies , blabla mais moi j’ai besoin de lumière et pas celle du plafonnier

Lundi je suis allées aux obsèques du père de Coralie , j’étais avec Fred et Gilles , Jérôme ne pouvait pas se libérer du boulot , Basile son copain, était touché de notre présence , nous sommes solidaires dans ses moments , il a apprécié ma disponibilité

Il m’arrive des trucs toujours étonnants

Il suffit que je sollicite un tel pour un truc particulier et voilà , c’est assez étrange , le lien s’installe vite , presque trop vite , enfin je ne sais pas , il parait que je suis charismatique , on m’a dit ça un jour , c’est possible

 comment expliquer ça , je me sens vite « appropriée «  les gens sont toujours heureux que je vienne vers eux pour un service , un échange , et hop , on est copains !

C’est curieux à observer … étonnant

Je dois être très accessible , c’est ça , alors parfois ça m’étouffe un peu , parce que je passe tant de temps à animer , organiser , gérer , rebooster les uns  les autres

Les choses se font sans que je le cherche

C’est ainsi

Au fond il y a toujours cette fameuse reconnaissance , des yeux qui voient  l’individu et non plus le groupe

Il y a quelques jours , j’ai reçu des paroles qui m’ont énormément touchées , sur cette aptitude fraternelle à prendre soin  de chacun et tempérer les conflits

Je gère ma susceptibilité de mieux en mieux , je me donne les moyens de ne pas laisser les mauvaises herbes gagner  , je continue à apprivoiser des personnes qui me sont chères , je tente de regarder avec lucidité et recul ce qui pourrait polluer mon espace

Ne pas être intrusive , ne pas se laisser envahir , garder  le fil , parfois je m’embrouille , ça s’emmêle  , je démêle , je rafistole le tricot de ma vie , « sans rancune « 

J’aime rire, sourire , danser , chanter , c’est ça qui me porte , c’est incontestable

J’aime les plaisirs de la vie , trinquer et festoyer

Je suis hédoniste , hey hey !

IMG_2245.JPG

12:28 Écrit par Jeanne dans aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (14)

15/12/2014

Le "Vû "

 

 

 

Ses enfants l’appelaient « le vû «  ou « le père » , les autres l’appelaient par son nom de famille

Il avait un prénom pour l’état civil mais rarement prononcé

Bâti comme une armoire normande , le bonhomme était un féru de boulot , la terre , les vaches , la stabu , la  chasse le dimanche , jamais d’habits de fête , sauf aux mariages , et encore , si il pouvait s’éclipser en catimini avant la fin  il le faisait

Il avait épousé Arlette la ronchon à son retour d’Algérie , cinq enfants , deux pièces dans la sinistre maison, une vie à s’engueuler , s’insulter , se cogner , tous , enfants , parents , pas de tendresse là dedans , aux abords de Bricquebec , on fait pas dans les simagrées

Un peu de confort de la maison, les sous , toujours les sous , la haine , la violence , une vie sombre ..

Le « vû » était en retraite , pas loin de 80 ans , il aurait pu se reposer

Le crabe l’a attrapé , et partout

Il n’a pas supporté l’idée des hôpitaux , soins palliatifs , intensifs , des trucs qu’il a entendu dans la télé , pas fou , il savait bien …

Le fusil de chasse fera l’affaire , pas de problèmes d’éthiques par là bas , direct , glacial

Boucherie ….

Le corps du « Vû «  a été emmené au crématorium aujourd’hui

Mon père m’a appelée la semaine dernière , pour me prévenir

Arlette , la ronchon va vieillir en paix

C’était la sœur de mon père

Le « vu «  mon oncle

C’est pas du Maupassant

Mes racines , ce que j’ai fui à grand pas quand mon cœur a compris que la vie n’était pas là bas

Pas d’attachement à cette famille , plus de quinze ans que je ne les ai pas revus , à l’enterrement de la «  Mère « 

Je sais que j’en reverrai certains aux obsèques de mes parents

Je repousse le moment …

Ma famille est resserrée

Ça me fiche le  bourdon tout ça

Heureusement, Clément  a rencontré la tendresse d’une femme , Martha , ma mère

Elle l’a changé , j’en ai la certitude

IMG_3507.JPG

 

19:19 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (22)

12/12/2014

balades et regards , images et papotages

 

J’aime marcher

Seule , à deux , à plus ..

Marcher , le nez en l’air , m’arrêter , faire des photos , papoter

Je marche le samedi matin , et si possible aussi en semaine

Ce matin là , j’ai proposé à Mark de m’accompagner , il a d’emblée accepté

But de la balade , repérer du mobilier urbain et le photographier

Notre petite ville est encore achalandée de quelques éléments d’antan , j’aime bien

MOSAIQUE.jpg

Ces poubelles anciennes , plus esthétiques que les poubelles en plastique ou sacs transparents hideux

J’aime les lampadaires , les bancs en fer forgé

Bon sang , je vieillis !

Mark a aimé fouiner

Beau moment partagé

Nous avons la chance d’avoir trois colonnes Morris dans le centre ville , c’est beau !

IMG_2102.JPG

Et une fontaine Wallace que j’irai photographier prochainement

Balades à thème , j’en ai plein la tête

Fontaines et pompes

Dômes , toits , portes , la liste est longue

Je pars pour deux jours à Bruxelles , Ellen trépigne d’impatience

J’espère faire quelques photos sympathiques , insolites

Les villes et leurs trésors de rues

J’aime vraiment les dénicher

Portez vous bien !

IMG_2086.JPG

 

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (12)

10/12/2014

Guest star

 

La balance son est terminée , tout est calé pour le deuxième spectacle , j’aime les coulisses , je traverse les câbles , les machines en direction des loges , Paul me prend par le bras «  viens Jeanne , notre buffet est prêt , je t’offre du foie gras « 

Et nous montons en douce vers la pièce réservée au hommes , sur la table , victuailles , huitres , terrines , vin à volonté , ils ont tous apporté leur morceau vont se régaler , sont capables de ça les mecs , moins nombreux que nous les filles aussi , faut bien le dire

Paul tranche la baguette et étale le foie gras , et je déguste rapidement , Tristan est tout près , «  tiens t’es là toi ? «  oui , mais pas pour longtemps

Le colonel fait une photo pour immortaliser l’instant

Je suis une privilégiée , aucune nana ne doit trainer dans le quartier , je ne crains pas le lynchage , ils m’aiment tous les ténors et les basses , je ne redescends après avoir claqué un grosse  bise sur la joue de mon Paul

10806496_10203325785611383_5909943552398492908_n.jpg

Arrivée au point de ralliement , Bernard m’attrape par le bras ( oui , je suis très sollicitée tout le temps , vous n’imaginez pas )

Jeanneeeeeeeeeeeeeeee ! ma sauveuse !

Et là , je comprends vite , il a oublié ses gants blancs le gars et moi , j’en ai un stock

Oui , oui ! allez , t’inquiète pas , bouge pas , je t’emmène ça toute de suite

Hop , je cours , direction ma loge déjà bien remplie de copines qui jacassent , Eléonore a offert le champagne pour son anniversaire , pose un gobelet , attend , je reviens

Je redescends vers la tanière des hommes , attention , en douce , pas question de me faire repérer une fois de plus , ils se goinfrent , sont heureux , et le brave Bernard est tout content , me remercie mille fois

Zou , direction ma loge en bout de couloir , et là je me fais interpeller par Sylvie , « hey Jeanne , nous aussi l’an prochain on fera un grand buffet entre nous hein , tu organises ? »

Hé ho , j’suis pas là pour tout , et pis c’est leur truc , je ne dis rien   , j’ai été privilégiée , invitée dans la loge des  hommes , une guest star , une people , une intruse , chut , je dis riens

En arrivant dans ma loge , je siffle mon champagne , j’ai chaud ,

T’étais où Jeanne ?

Ben , chez les hommes

Oh là , les filles , ben oui , chacun ses moments de gloire , une seule , c’était moi , la reine , ah !!!!!!!

Oui , j’avoue

Il est grand temps d’avaler ma salade de betteraves , je n’ai pas faim , toute façon l’after sera frugal je le sais , on rigole , les fringues , mon collant , attention mon joli collant aux rose rouges , il est beau , je l’étrenne , j’aime faire ma starlette , amuser la galerie avec Pierrot Bâton  , et ça marche

10858100_10203325786651409_4577420045140872616_n.jpg

Trop de  monde dans cette loge , au secours !

A peine le temps de me remaquiller , les bijoux , les chaussures , les gants blancs dans mon soutien  gorge , la petite robe noire uniquement pour ce soir , et me voilà sur la scène , les copains arrivent , la salle est pleine , rideau fermé ,  le générique du Téléthon , nos regards , nos délires, le Manu avec son casque et son micro , le backstage ..

En place !

gants.jpg

 

 

21:14 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (20)

08/12/2014

Librement ......

 

 La fatigue physique est là ,faut pas se le cacher

trois spectacle à suivre , 12100 euros récoltés et remis au Téléthon

Chaque année , nous sommes fidèles à ce grand marathon chantant

Avec nos rituels ,nos moments forts , nos petites histoires , nos after

Le moment est venu de trier mes affaires jetées en vrac dans la valise , retrouver de l’ordre dans la maison et dans ma tête

 1902034_10203325786211398_4431585453470177854_n.jpg

Avoir  prise sur le quotidien

Revenir ici

Aller vous lire

Répondre aux commentaires

Juste un peu de temps

Se projeter

La scène reste et restera un moment unique où je puise avec mes compagnons l’EXTRAORDINAIRE

 

 

J’en ai déjà parlé , ça fait partie de mes bassinages

Comme un voyageur qui est de retour , il a besoin de quelques jours pour retrouver un rythme

 

 

 

 Hier soir , nous avons eu beaucoup de mal à nous quitter

La chaleur humaine , la proximité reste et restera le plus grand remède pour tous les maux , les coups de fatigue et les doutes

Nous sommes revenus enivrés de cette potion là

Une flasque à ouvrir à la moindre occasion

Je reviens

Ivre d’avoir une fois de plus vécu l’intense

 

10850290_10203325783051319_8968133063106323420_n.jpg

 

18:57 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (20)

05/12/2014

c'était ça , cette semaine

 

Lundi matin , j’ai attendu une dame qui avait réservé le beau chaton aux poils longs , elle était très insistante  , alors qu’entre temps j’ai reçu plus de 100 demandes , imaginez , un chaton de Noël aussi beau c’est une perle rare

Pas venue , pas prévenu

Méluzine qui avait craqué elle aussi , l’a adopté et c’est très bien comme ça

Elle est venue le chercher dès le lendemain10372313_10203270228382487_7477846291016656775_n.jpg

Mardi matin , triste nouvelle qui nous a remués , un départ choisi , violent , irrémédiable comme on dit

Même geste trois ans après une tentative similaire …

Nous avons chanté le soir même , consolé des cœurs lourds , gardé la pudeur , et pensé aux témoignages de réconfort que nous pourrions apporter à celui qui fait partie de la troupe et qui vit cette  cruelle épreuve

Terminé la soirée chez moi en petit comité , on avait besoin de ça aussi

Mercredi , je suis allée commander les fleurs qui seront apportées au funérarium , j’ai été bien conseillée  , je n’avais jamais fait ça

Jeudi , c’était l’anniversaire de Rose , elle était toute nerveuse ma dingo , mon adorée , mon ange

Nous sommes allées  à la pause déjeuner acheter une jolie robe noire ,elle a trouvé à son gout ,elle était heureuse , vraiment , prête à accepter l’idée que « Childhood is end «  c’est ce qu’elle a dit elle-même , elle me fait rire , elle est saoulante , mais tellement insolite cette fille , un comète , une nébuleuse …

Vendredi , j’irai à la sépulture en début d’après midi , dans l’église où Ellen avait été baptisée , puis , nous partirons vers le sud de Laval , dans notre bulle , pour le premier spectacle de ce traditionnel marathon chantant

Nous en sortirons que Dimanche soir …

Ellen sera   parmi nous, il est temps qu’elle chante à nouveau

1500 billets vendus en 1h 30 , on a peine à le croire

Les miss France vont revêtir leurs jolies robes confectionnées en Mayenne , oui !, les lyonnais vont admirer leurs lumières

Chacun ses rituels

J’ai trouvé des hellébores dans le jardin

67359_10203305339460242_5582179460265644762_n.jpg

06:00 Écrit par Jeanne dans aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (10)

04/12/2014

Les petits papiers

 

 Durant l’été , j’ai eu des envies de papier de colle et de peinture

J’ai acheté une vingtaine de toiles enduites , pour la plupart ayant déjà une impression , à des prix tout  petits , carrées , longues , rectangulaires et je me suis mise à les recouvrir de matériaux divers , tout ce que j’avais accumulé depuis des années

Breloques , cabochons , bois , bambou , papiers soie  , chutes de tout , gris , noir , rouge , scintillants …et j’ai au fil des mois crée des tableaux ayant pour particularité d’y intégrer des végétaux  , en y fixant un soliflore ou une fiole transparente

 

Papillons  3.jpg

 

J’ai aimé inventer , déchirer , agencer mes toiles

 

PAPILLONS 1.jpg

 

Lors de mon expo vente , j’ai ai vendu un peu , et j’espère pouvoir travailler sur commande avec la taille et les couleurs choisies

 

GRIS.jpg

GRIS 2.jpg

 

Mes mains sont toujours actives, Pierrot Bâton m’a dit «  toi , tu vieilliras bien « 

En parallèle , j’ai refait des  bijoux d’hiver , toujours inspirée par les nacres , le style baroque intemporel qui fait toute l’élégance de la femme , les noirs et les brillants de fête , les rouges  , et les violets

 

bracelet cuivre , bleu vert.jpg

 

Louis a refait une série de photos et j’ai remis mon blog à jour

grappes bleues.jpg

Si vous avez des envies , pour des cadeaux ou autre , n’hésitez pas à me contacter en privé  , je peux envoyer ça rapidement

Faire travailler les mains , au gré de nos envies reste une activité apaisante et inépuisablegrappes baroques.jpg

 

J’aime ça depuis des décennies , les idées viennent , passent  ou restent  ….

Reviennent

 

 

perlesetbreloque.canalblog.com

 

 

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (15)

02/12/2014

Shooting sur la ville

 Louis est venu passer deux jours à la maison

Il se régale de voir les chats qui envahissent l’espace , ils sont dans tous les coins , sur les chaises , dans des boites , sur les lits , doux , câlins , malins

Ça fait rigoler Louis , il aime les bêtes , c’est un fait

En fin de journée nous voilà partis dans le centre ville d’un pas vif , chaudement vêtus appareil photo sur l’épaule

La mise en lumière a eu lieu samedi , j’y étais en compagnie de Rose , de Mark et Luka, Ellen m’a dit , « ça y est vous l’avez adopté « 

C’était un beau moment , j’aime être dehors en toute saison , j’aime les fêtes d’été , d’hiver , j’aime les gens qui se rassemblent pour le plaisir

Avec Louis , la nuit tombée , nous avons pris le chemin de la vieille ville , je me suis arrêtée sur mon pont et il a commencé à faire des portraits de MOI !

Évidement , ça fait un peu starlette qui s’la joue , oui , jouer , toujours et en toute circonstance , dommage , j’avais oublié mes lunettes noires , la prochaine fois c’est certain

Les gens s’arrêtaient , intrigués , et un homme s’est approché , avec audace et sympathie , a pris la pause à côté de moi , il était content de lui , et je lui ai dit en riant

«  et encore , vous ne savez pas à qui vous avez affaire « 

Il est parti hilare , content de lui , j’aime la spontanéité des gens , il me faisait penser à Bleck qui aime bien faire le pitre dans la rue

La photo était … ratée , mais , marrante !

j'ai mieux aimé que l'autre imbécile qui m'a tiré la langue il y a quelques semaines , dans la rue

PC012060.jpg

Puis , nous avons déambulé , fait un selfie  , deux , trois , plein, au bord de la rivière

 

IMG_1978.JPG

Y’avait des gens , la ville s’anime

J’ai admiré les lumières , le Château surplombant , les lettres LAVAL comme celles de Los Angeles , faut toujours marqué le nom d’une ville dans les hauteurs , faut pas que les gens se trompent

Au retour , Jérôme , Louis et moi , calés dans le salon , au coin de la cheminée  , nous avons bu un vin chaud avec les épices que Seia m’avait envoyé

Faut pas plus compliqué

Décembre est bel et bien arrivé

 

IMG_1986.JPG

18:18 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (19)

01/12/2014

Côté pile , côté face

 

 

Marie Floraline , blogueuse de longue date à la plume fine et alerte , nous offre dans son dernier billet un questionnement qui percute illico dans ma cervelle encore active

Peut on s’épancher sur nos blogs , raconter nos soucis du moment , susciter les commentaires remplis de compassion et de bons conseils , quitter pour un moment le sentier de nos billets créatifs , humoristiques , ou autres ?

Chaque fois que les uns ou les autres publions un billet plus personnel, le dernier clic final est toujours plus hésitant

Je me suis comme vous tous posée cette même question

Quand tout va bien , c’est plutôt facile de bloguer , mais quand le corps ou le cœur souffrent , nous voilà envahis par cette impression grise «  mes lecteurs n’ont pas envie de lire ça « 

Donner la meilleure image de soi , celui ou celle qui va toujours bien , et qui ne va surtout pas déballer sur la place publique ces tracas du moment

Je vis au quotidien quelques tourments, des tempêtes occasionnelles , j’ai certes un bonne capacité à prendre le recul quand je sens mon cœur envahi , et surtout , j’ai cette chance énorme de pouvoir parler à mes précieux , oreilles attentives qui me font vite effacer les brumes et les vents violents

Lorsque j’ai vécu la courte hospitalisation en septembre , j’ai posté quelques mots sur FB qui ont suscité des commentaires et messages personnels sympathiques et réconfortants qui m’ont permis de ne pas voir les heures passer , je me suis sentie entourée de personnes fidèles et j’ai adoré ça

Sans en demander trop , seulement ces  liens de vie réels  , ces petits mots qui font tant ..

Certes , j’ai la chance de ne jamais être alitée , malade , estropiée …évidemment , je cultive cette image de la Jeanne optimiste , rieuse et disponible , parce que je suis comme ça , en vrai , pas seulement dans mes petites histoires

Pour autant , je ne suis jamais , où très rarement gênée par vos confidences , vos  coups de fatigues , doutes , trébuchements , ou douleurs du cœur   

Tout est question d’équilibre

Évidement

Un blog intime est un choix , s’épancher dans nos maisons virtuels est légitime , libre à chacun d’écrire et de dire au gré de ses humeurs , de ses peurs , de ses avancées

Donner le meilleur de soi est un leurre , personne n’avance sur un sentier droit et sans rocaille , nos godasses trébuchent , nos jambes dévient , nous nous soutenons les uns les autres

C’est une certitude

Accepter nos faiblesses, se mettre à l’abri , trier les conseils , écouter , relativiser

L’écriture reste à mon sens l’outil le plus précieux pour clarifier les tracas de l’existence

Certains y voient de l’étalage, de l’impudeur , de la faiblesse

Qui peut  se vanter de ne jamais avoir mal ?

IMG_5437.JPG

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (34)

28/11/2014

Mes ponts

 

J’aime les ponts

Pas n’importe lesquels , j’aime les deux ponts qui traversent la rivière , ces vieux ponts de pierre où je m’arrête , ou je flâne , ou je passe d’une rive à l’autre , par toutes les saisons

J’aime le Pont Vieux , pas trop large , j’aime regarder les flots , le soleil qui me fait de l’œil , le décor du fond , l’écluse , l’église d’Avesnières , le bateau lavoir

 

DSCN3880.JPG

 

Je marche d’un pas vif , m’arrête , je fais une photo  , j’ai le temps , je rejoins la rue sombre au pied du château , puis je remonte la rue des Déportés , avant d’arriver à la place de la Trémoille

J’aime le charme de la vieille  ville , j’y vais souvent , la rivière m’est devenue si familière , elle me berce dans mes pensées

 

 

 

En Aout, je cherche l’ombre , je cavale , je danse sur ce Vieux pont , je rêve , j’aime m’y perdre …

 

crépuscule.jpg

 

J’y ai vu le feu d’artifice du juillet , la tombée de la nuit , la fraicheur de septembre , les marathoniens des écluses ….

 

feu d'artifice.jpg

 

Un peu plus l’autre , un autre Pont , plus récent , plus large , illuminé à Noël , j’y ai fait des rencontres , je l’ai traversé de nuit , seule , en compagnie , j’aime ce panorama vers le sud , la brume , les jets d’eau , l’écluse , la pierre

Quand je serais vieille et impotente , emmenez moi sur ces ponts , pas n’importe lesquels , pas le Pont d’Avignon , ni le pont Neuf , le Pont de Tancarville ou de Normandie , non , non , le pont Vieux de Laval , avec sa lumière , ce pont

Mon pont ….

 

pont   laval.jpg

 

 

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (13)

27/11/2014

Presse , musique , charité bien ordonnée

 

La semaine dernière ,  la presse bien pensante s’est emparée de quelques paroles  déclarées par Zaz  pour créer une polémique

Pas envie de résumer ici , si vous êtes curieux , plein d’articles sur le sujet , allez lire

Et voilà , il en faut une , et c’est elle !

Bouc émissaire

Zaz , comprenez , c’est une chanteuse populaire , elle chante l’amour , la liberté , ses albums n’ont pas leur place dans les bibliothèques des vrais connaisseurs , le must c’est de pouvoir écrire «  jamais entendu parler de cette chanteuse »

C’est fou ce que les artistes populaires ont le dos large

Y’a eu Mireille Mathieu , Céline Dion , Lara Fabian , et maintenant c’est elle , tirez sur la chanteuse , dégainez , lynchez , tout le monde y va !

C’est une jeune femme vulnérable , optimiste , en rien elle ne chercher à réécrire l’histoire , elle n’est pas philosophe , ni journaliste , elle chante

Sa voix a quelque chose de particulier , on aime , on n’aime pas , mais laissez là tranquille !

pierre1.jpg

 

La charité en pantoufles a toujours de l’avenir côté musique

Le collectif Band Aid 30 a ressorti une bonne vieille chanson de Noël, Christmas pour tous , qui fait polémique aussi , faut avouer que dans le clip le transition est violente , des corps sans vie , et les stars sous les projecteurs , c’est pas finaud

Mais ça rapporte des sous pour lutter contre le virus Ebola

L’ Afrique , sujet sensible attention , mais l’Afrique c’est l’Afrique , je ne généralise pas , les croyances sont bel les et bien ancrées , faut l’admettre, l’argent ne suffit pas ,

Bref , Carla Bruni a  réuni une poignée d’artistes copains  pour une chanson humanitaire et ouf , Zaz est de la partie , sauvée la gamine , elle fera aussi les Enfoirés , j’espère 

En attendant , nous les cinglés de la troupe chantante lavalloise , nous continuons à chanter «  Je veux «  et le public chante avec nous , parce que Zaz , ça reste dans les oreilles

« Allons , ensemble découvrir la liberté

Oubliez donc tous ces papiers

Bienvenue dans la réalité ..papalapapala ….. »

07:49 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (20)

25/11/2014

Cultiver l'obsolescence

 

L’autre jour, Juliette et moi avons évoqué l’idée de déjeuner ensemble, je lui envoie un sms de confirmation la veille, pas de réponse

J’appelle sur le fixe, étonnée de son silence, me dit «  je n’ai pas du appuyer sur «  envoyer « 

Faut dire que son portable ressemble à mon premier, un truc épais, avec un nombre restreint de touches pour l’écriture

Elle me parle en déjeunant de ses soucis de voiture, un mauvais achat, qui leur coute cher en réparations

Nos amis fuient la société de consommation , se contentent de peu , malgré leur niveau de vie plus que moyen , c’est un choix tout à fait respectable , sauf que parfois , ils sont un peu prisonniers de leur idéologie et font de calculs qui n’atteignent pas leurs espérances

Un soir d’été, je me suis retrouvée à une terrasse avec des femmes plus que quadra qui une à une se faisaient une fierté d’avoir gardé de vieux portables et de ne jamais les sortir de leur sac

Les zifonnés de mon genre étaient perçus comme des aliénés, des consommateurs, des futiles

Ça m’agace !

Il faut dire que cela fait une dizaine d’année que j’observe comme vous tous cette évolution numérique et je me dis , que si j’étais restée dans l’ère de la machine à écrire , je n’aurais pas fait un quart d’investissement professionnel ou associatif

J’en ai bavé parfois, quand ça ne marche pas, je me souviens de mes premiers pas sur Internet, je trouvais ça chouette, mais ne voyais pas trop en quoi ça changerait mon quotidien

Je gardais mes livres de recettes sur les étagères, aujourd ‘hui, j’ai tout viré !

Cultiver l’obsolescence est devenu un art, une fierté, plus l’objet est ringard plus on se sent fort !

C’est tout juste si y’en a pas, j’en connais, qui se plient en quatre pour acheter une 4L pour leurs déplacements et qui ne comprendront pas que quand elle tombera en panne le garagiste leur dira «  je veux bien réparer mais démerdez vous pour trouver des pièces « 

Vous me direz, je me déplacerai peut un jour en Panhard, qui sait …

L’écart se creuse

Ce qui m’agace aussi, ce sont ceux, celles qui se dévalorisent en matière de technologie

«  Même si j’en ai, je ne saurais pas m’en servir « 

Faux !

On apprend

J’aime apprendre, chercher, comme l’autre jour, j’ai pesté, fumé contre un fichier que je ne parvenais pas à convertir en PDF, et après avoir demandé conseil, j’ai réussi, et j’étais fière !

J’admire les séniors qui se mettent à Internet, ceux qui donnent de leur temps, n’est pas l’ami du sud pour les aider, les initier sans condescendance et mépris

L’automobile a révolutionné les déplacements, ceux et celles qui ont douté de leurs aptitudes à conduire sont dépendants, il en va ainsi pour l’informatique, tout, ou presque se fait avec cet outil.

Les plus réfractaires consultent leur messagerie une fois par mois, j’en connais, soyons tolérants, mais c’est ainsi, on ne vit plus à l’ère de la lampe à carbure, les bateaux lavoirs et les  bains douches sont classés monuments historiques

Je remercie ceux qui m’ont poussé à mettre le nez là dedans, ce qui nous vaut toujours de la raillerie avec Mark qui est un peu avare de soutien parfois, et je lui renvoie la balle quand il est  en difficulté dans d’autres domaines

Il faut vivre avec son temps, se dire que chaque nouvelle technologie apporte son lot de richesse, bannir les «  on a vécu sans «, et ne pas diaboliser les engins de communication qui, quoi qu’on dise relient les humains

Mes chats se contentent bêtement de se coucher sur le clavier

Ils ne savent pas faire plus

On n’est pas des félins nous …

DSCN2735.JPG

IMG_1891.JPG

18:40 Écrit par Jeanne dans reflexion | Lien permanent | Commentaires (20)

23/11/2014

Toc toc toc

 

Ben alors ?

Ce ne sont pas les sujets qui manquent , mais , mais  je me suis tapée sur les doigts et dit

« Jeanne , tant que tu n’as pas répondu à tous les commentaires de tes gentils lecteurs , pas de nouveau billet »

Et en ce moment , mes soirées sont bien remplies , toujours plein de choses à faire , à vivre , pas plus ni moins que chacun de vous , tout prend du temps

Je ne met pas ce blog en pause , je vais tenter de garder le rythme , je sais , je sais , rien d’obligatoire , juste du plaisir

Bien évidemment !

Je dois vous parler de ma dernière trouvaille, une poupée japonaise sortie d’un carton , une merveille , un objet qui a voyagé , une poupée octogénaire qui n’a pas pris une ride

Une merveille !

10806468_10203238981601337_2820436338863204583_n.jpg

 

 

22:37 Écrit par Jeanne dans aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (17)

21/11/2014

Les bottes in !

 

 Dis donc Jeanne, tu ne nous as toujours pas montré les fameuses bottines que tu as achetés chez Gontard en Juin ?

C’est vrai, faut dire que j’ai repoussé le moment de remettre les chaussettes le plus tard possible, le premier novembre en fait et un soir, j’ai sorti mes bottines neuves

Je suis enchantée !

D’un confort inouï, le jeans moulant à l’intérieur, et bien je dois vous avouer que j’ai reçu des compliments

IMG_1839.JPG

Serena m’a même demandé si j’avais maigri, j’en sais rien, je ne me pèse qu’une fois par an et encore, mais c’est sur, les bottines m’élancent

Le talon compensé est juste comme il faut, j’ai serré les lacets, ces bottine là, c’est l’affaire du siècle, à prix coutant, ce n’est même pas la peineIMG_1842.JPG

Ce qui me désole, c’est que l’usine est menacée, ça risque de fermer, la chaussure mayennaise c’est fini

J’en ai  7 paires, sandales, escarpins dont les « Annabelle «  noires que j’adore et qui me suivent sur scène, le pied est heureux avec ça

 

annabella-new-seda-marron-1.jpg

L’autre matin, je me suis décidée à  nettoyer le toit de la véranda 

Autant dire que c’est assez sportif, non, je ne m’élance pas dans les airs avec un harnais, mais je dois déployer mon balai télescopique et brosser, vider la gouttière remplie de feuilles, ça fait de l’humus pour les plantes, c’est bien de recycler ça

Pour ce genre de corvée, une règle d’or, être bien équipée

J’ai mis un anorak assez chaud, des gants solides et des bottes en caoutchouc

J’étais bien dans mes bottes, je pouvais tout faire, je me sentais protégée, ça faisait des années que je n’avais pas mis des bottes en plastique, c’est marrant

10730856_10203218748175514_4505017619026233280_n.jpg

Je me suis préparée à l’hiver, il me reste encore quelques potées à rentrer et ramasser des feuilles, encore, ranger la serre, du bois, et patienter

Je n’aime pas les journées si courtes que seul un feu de cheminée peut combler

C’est ainsi, la ville est presque parée de ses lumières, Rose à envie d’aller au feu d’artifice

On fera ça

Je prépare mon expo vente de Noël, beaucoup de créations nouvelles, collages, tableaux

Mes journées sont trop courtes

De quoi sera fait Janvier ?

06:00 Écrit par Jeanne dans aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (25)