Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2015

Bricquebec

Mon père conduisait l’ami 8 sérieusement , au « bourg neuf » , clignotant à droite , direction Breuville , puis Rauville la Bigot et son église , son marchand de chaussures , traversée de Quettetot , un trou , rien que d’y penser , pire que Breuville , nous arrivions après deux virages et une descente ,Bricquebec.

Je n’allais pas à Bricquebec avec mes parents pour me promener, j’y allais voir le docteur

Souvent, très souvent

Je n’aimais pas ça , bien sur , on me trouvait des trucs improbables , je me souviens rarement d’avoir décrit une douleur , j’allais voir le médecin parce que j’étais malade , tout le temps il parait …

Le docteur, un jeune médecin un tantinet vaniteux me donnait des tas de trucs à avaler et régulièrement , prise de sang

J’allais faire la prise de sang à la pharmacie, il fallait attendre, je regardais les présentoirs à rouge à lèvres , des trucs en plastique , des pots , des étagères remplies de drogues comme disait ma grand-mère

Le pharmacien était un homme sérieux en blouse blanche

Je me souviens , il m’emmenait dans une petite pièce , posait un élastique qui me serrait le bras , douleur , puis , piqure ,liquide rouge  ,flacon

 je disais rien, j’étais une gamine docile

J’ai bouffé des tonnes de médicaments en provenance de Bricquebec et une fois dans l’année , on y retournait voir mes cousines affublées de robes à flonfons sur les chars de la Sainte Anne

Je détestais Bricquebec, tant de souvenirs  ternes , gris , mortifères .

Un jour , j’ai tout balancé

Tout

Les médicaments, la famille, j’ai dit «  stop , fini « 

Et j’ai commencé à vivre

Pendant des années , je n’ai plus voulu remettre les pieds à Bricquebec

J’y suis retournée une fois , au marché , j’avais envahie d’un sentiment amer , je ne pouvais plus revivre un tant soi peu tous ces souvenirs

Je n’ai jamais idéalisé mon enfance

Mais , mais , tout cela été fait pour me protéger , mon père avait peur , il me pensait malade , il faisait tout pour me soigner.

Et c’est pour cela que j’ai grandi dans une sécurité constante, mes parents ont toujours eu le souci de s’inquiéter pour leurs enfants , toujours , aujourd’hui encore

J’ai appris à lutter contre les maux , à soigner mes « nerfs « 

On disait ça «  c’est les nerfs « 

J’étais trop émotive, trop réservée

Il fallait juste qu’on me donne la force de sourire, puis de rire

Je ne suis jamais malade , jamais

Les petits maux , je les soigne moi-même

J’ai le sourire aux lèvres, le rire dans le ventre , les yeux qui pétillent

Je suis heureuse de ce que je suis devenue

Il fallait juste quitter Bricquebec

Et le méchin

Bricquebec 0909e.JPG

 

 

photo du net

23:11 Écrit par Jeanne dans hier | Lien permanent | Commentaires (21)

23/08/2015

Y'a de la Joie !

 

Au MOMA de New York, je me suis trouvée face à ces deux tableaux du Douanier Rousseau

Après avoir attendu que les visiteurs se poussent, ( ils ont la fâcheuse manie de faire des photos devant les œuvres , c’est insupportable ) j’ai « capturé »les toiles pensant forcément à mes amis de la Mayenne , le peintre reconnu pour son art naïf  est né à Laval ai-je besoin de le rappeler ?

J’aime beaucoup la" bohémienne endormie", c’était audacieux à l’époque de peindre  des scènes avec des félins , des plantes exotiques ..

Sur un blog , le tableau est publié comme ça

rousseau+bohémienne.jpg

Moi , je l’ai vu comme ça

11822464_10204772578900311_4895402810062591797_n.jpg

 

C’est fou les contrastes de couleurs

J’ai aimé déambuler, seule  , dans le jardin des sculptures du musée d’art de Washington

Un peu déçue, un Calder qui me laisse indifférente

CHEVAL  ROUGE .JPG

 

Installé à quelques mètres, cette entrée de métro Guimard , ne soyez pas étonnés , y’en a partout dans le monde , des répliques souvent troquées contre une autre œuvre

11822587_10204818755134688_494663366912292829_n.jpg

 

 

Une installation de Robert Indiana me questionne.. c’est amusant, mais est ce artistique ?

4087_sculpture.jpg

Gilsoub a publié sur ce thème dans ce billet là

L’amour , love , amore ….

Dans ce jardin des sculptures , Louis Derbré aurait eu sa place

Le sculpteur mayennais n’a pas fait que le zoom en bronze au rond point de la grande laiterie , il a aussi œuvré pour une série de statues qui sont exposées au Japon en hommage aux victimes d’Hiroshima

Une réplique se trouve dans notre petite ville , tout près de la préfecture , pourvu que les agriculteurs ne la saccagent pas , à un moment donné , ils n’ont plus de crédibilité à détruire autant de bien privés ou publics , je déteste la casse , bref c’est un autre débat mais fallait que j’en parle

Je l’ai photographiée cet hiver, cette statue s’appelle JOIE

11017534_10203919378490834_3439564656161207850_n.jpg

comme la cascade de cristal au Rockefeller center , merci Antiblues , merci pour les photos

Un jour , ou une nuit , des petits malins ont affublé cette statue d’un couvre chef particulier

C’est rigolo , j’avoue

joie 2.jpg

Imaginez bien , les services municipaux n’ont pas mis de temps à ôter le cône de chantier , mais l’ami qui passait par là a eu le temps de zifoner , je lui emprunte sa photo , il ne me m’en voudra pas , j’’en suis certaine !

Et avec autant de questionnements artistiques, je me suis dit , il serait probable qu’un artiste ait eu l’idée de poser dans des musées , des cônes de chantier , après les ready made de Duchamp , on ne s’étonne plus de rien

Et bien , après quelques recherches , j’ai trouvé ça !

Cone-de-signalisation-copyright-Lilian-Bourgeat.jpg

Lilian Bourgeat a  agrandi cet objet et il l’a exposé sur le parvis de la bibliothèque Marie Curie à Lyon en 2010 , je pense que Soène a du voir ça de près , j’avoue ne pas être sensible à ce genre artistique , bon bon , il en faut pour tous les gouts

Est-ce que le cône de chantier sera tendance à la prochaine fashion week ?

Pour vous, je l’avais testé

Chapeau.jpg

Tout dépend du modèle

Faut avoir une tête à cône de chantier …

Avez-vous une tête à chapeau ?

Une tête à cagoule ? une tête à casquette , béret

Je n’ai pas une tête à burqa moi , ça c’est sur !

17:44 Écrit par Jeanne dans aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (25)

18/08/2015

L'orage

Ce matin là , nous avons décidé de tenter l’ascension du Rockfeller , un building de  70 étages construit dans les années 30

Antiblues m’avait fortement convaincue et bien précisé «  tu verras , y’a du monde , faut mieux réserver « 

La sortie du métro débouchait directement dans le centre commercial, Ellen , Mark et Rose avaient décidé de rester là , voir les boutiques

Nous sommes donc montés avec Luka et Jérôme , dans le hall , un immense lustre de cristal , une cascade Swarovski, j’adore

Deux ou trois personnes devant nous, tickets en main , nous voilà dans l’ascenseur , et zou , arrivée au top of the Rocks , pour admirer la ville

Même si le ciel est un peu gris, nous admirons l’immensité de Manhattan

C’est grandiose et étourdissant à la fois

IMG_5606.JPG

J’ai dans la tête la chanson de Fugain "Broadway"

 


"D'une terrasse au ras du ciel,
Je regarde en bas les fourmis
Au pied de l'arbre de Noël,
Empire State, New York City.
Je vois du haut de son silence
Ce raccourci d'humanité"

J’ai toujours un peu la crainte de ne pas retrouver mes enfants au lieu prévu , c’est bête , je sais , c’est bête ,ils sont grands

Ils sont là quand nous redescendons, mais ont eu droit à quelques questions de la part de vigiles , au USA , tout le monde est pisté .

Nous avons continué notre balade dans le centre , place Rockfeller , boutique Nintendo pour Mark , et remonté la 5 ème avenue vers East River

IMG_5629.JPG

J’aime regarder les gens , les voitures , les immeubles , les halls , me faire surprendre par un truc insolite , j’aime le rythme , le mouvement , j’aime marcher , trop vite à mon sens , pas assez de temps pour prendre des photos , les hommes ont tendance à galoper

Pause pique nique mérité , nous avons démarré tôt notre journée , les ventres crient !

Petit square dans la moiteur du jour , on pourrait bien avoir quelques gouttes d’eau , voir plus

Jérôme et Luka ont décidé d’aller visiter l’ONU  , je resterai avec mes zozos , nous convenons de nous retrouver dans un starbuck

Le premier est tout petit , pas de place , nous marchons encore pour en trouver un autre , pas vraiment plus grand mais , mais une banquette et un café feront l’affaire

Y’a la wifi , je poste des photos sur FB , il est 15 heures  à NYC , je peux encore trouver du monde sur la toile , même si c’est bientôt l’heure d’aller dormir en France

Nous nous envoyons des SMS pour convenir du lieu exact du rendez vous , je regarde les gens , amusée , des trombes d’eau s’abattent sur la  ville , on est au sec !

Vers 16 h les hommes nous rejoignent, ayant réussi à passer au travers des chutes d’eau , je sors régulièrement dans la rue , c’est fascinant , cette lumière , les taxis , les sirènes , les gens qui courent

IMG_5637.JPG

 

Un peu plus tard, nous décidons d’aller dans voir Grand Central Station , nous nous abritons où on peut dès qu’une averse revient , c’est rigolo , les gens nous causent , il fait chaud , l’ambiance est joyeuse

La gare centrale est une merveille, je suis abasourdie par cette architecture , j’ai envie d’aller partout , monter , descendre , la lumière est belle , quel bel endroit pour s’abriter !

 

IMG_5655.JPG

 

Luka est interpellé par un couple, ils font la causette, y’a du monde mais ce n’est pas étouffant et surtout bien climatisé

Je me demande alors dans quels films cette gare a servi de décor , je ferai des recherches plus tard

Tout le monde est fatigué , nous décidons de rentrer à l’appartement en métro et path

Le passage de la station à la rame est un choc thermique, Marie Floraline m’avait prévenue

De retour à l’appartement , des bourrasques de vent , je ne vois plus Manhattan

 

Un orage s’abat sur le quartier, on attend

Une heure plus tard, c’est fini, Ellen, Rose et moi repartiront dans un centre commercial pour un shopping entre filles à Jersey City, deux heures de magazinage , on dormira bien

 

IMG_5679.JPG

.

21:18 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (22)

15/08/2015

Revenir

 

 

Je n’ai jamais de mal à revenir

Il m’a fallu peu de temps pour retrouver un rythme après ce voyage

J’ai lutté la première journée pour ne pas siester, une nuit de 11 heures , et le surlendemain le décalage horaire était évaporé

J’ai stocké mes photos dans un dossier, je ferai du tri , des tirages papier aussi

Ellen et Mark ont fait pas mal de petits films , ils feront un montage de tout ça , précieux souvenir

Le jardin était sec à notre retour , pas une goutte de pluie…

Un orage a rempli les réserves d’eau , les escargots sont contents , je cueille des courgettes et quelques tomates sucrées , les framboises de septembre s’annoncent généreuses

Je suis allée chez Carla chercher des figues vertes , j’en ai fait 4 kilos de confiture, j’en offrirai

Avec nos amis , nous avons pris pour habitude de ne plus nous encombrer de cadeaux quand on se reçoit les uns les autres , un bouquet de jardin , une bouteille de vin , un pot de confiture, un dessert maison

C’est bon d’avoir désormais cette simplicité là, fini les chichis ….

Nous avons revu  Peter et Maggie , pris  le temps de papoter

Je ne suis pas encore retournée dans le centre ville , trop vide , désert en Aout, le marché est triste sans mes rencontres habituelles

Je n’ai rien rapporté des Etats Unis, sauf quelques jolis galets roses que j’ai posé dans un petit contentant carré avec des bougies

Rose a hâte de retourner au collège , en attendant , elle retravaille sa version de Melly et le Nodamon pour le concours Gallimard

Elle ose , elle sait que la barre est haute , peu importe l’issue ou le gain

Nous allons revoir Paul et Eléonore, les amis  manquent vite , nous sommes habitués à nous voir souvent , ne nous lassons jamais de la moindre occasion de trinquer , à tout , à nous ..

Je n’ai pas du tout coupé avec mes proches durant le séjour au US , j’ai beaucoup communiqué avec eux , par photos , commentaires et messages privés

Mes parents ont aimé avoir de nos nouvelles chaque jour par l’intermédiaire de Flo et de Louis

Je n’ai pas ce besoin de couper quand je pars, bien au contraire …ça me rassure

Et c’est très bien comme ça

IMG_5967.JPG

17:02 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (31)

13/08/2015

Merveille du monde

 

 Un grand voyage, beaucoup d’émotions, beaucoup de sensations , de rencontres

Nous voilà rentrés de notre voyage, enchantés , rassasiés, un peu décalés

Je n’ai pas de mal à me réadapter à mon quotidien, consciente que c’est une grande chance de pouvoir partir aussi loin

Difficile de dire l’essentiel en quelques phrases

Nous avons eu une surprise de taille en arrivant en fin d’après midi dans notre logement à Jersey City

De grandes fenêtres , et une petite terrasse , des pièces spacieuses et confortables

Et , en face de nous , de l’autre côté de Hudson River , Manhattan

J’avais déjà des larmes dans les yeux à l’atterrissage, survoler Manhattan était au-delà de ce que je pouvais imaginer

Alors, me retrouver pendant 6 jours face à cette merveille architecturale fut un rêve éveillé

Et j’ai admiré

Photographié

A l’aube

IMG_5485.JPG

Le soir

manh  2.jpg

La nuit

 

manhattan  4.JPG

 

 

Je ne me suis jamais lassée de ce décor extraordinaire

 

IMG_5826.JPG

 

Et quand le soir, à la fraiche nous allions sur les berges du fleuve, avec le clapotis de l’eau , le vent léger , la douceur de la nuit , les milliers de lumières étaient un spectacle magique et inouï

Comment ne pas aimer New York ?

Comment ne pas être fasciné par l’histoire de cette mégapole frénétique, exubérante et géante

Là bas , tout est démesuré , bruyant  , électrique

Mais , c’est fascinant , extrêmement palpitant

J’ai adoré New York

Je vous en reparlerai

Quelques anecdotes

Promis

 

 

11:26 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (24)

28/07/2015

Passeport pour Broadway

 

Un projet qui date … 

Et le moment est venu

Nous partons deux semaines aux Etats Unis

New York , Long Island et Washington

Un voyage que nous avons organisé nous même, avec et pour nos enfants

Beaucoup de stress, je ne le cache pas

J’espère vous donner quelques nouvelles

Et je rapporterai des anecdotes, des souvenirs , des images

A très bientôt !

 

avion.jpg

 

06:00 Écrit par Jeanne dans aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (20)

25/07/2015

Jean Louis

 

chapeau-fedora-feutre-classiq.jpgIl portait un chapeau, une barbe, des santiags ,lunettes , cheveux longs…

La première fois que j’ai vu Jean Louis, je me suis dit «  ouch ! «  qui c’est celui là ? »

Je ne sais plus où exactement, dans une école , maison familiale , il m’avait recrutée pour une colo , lui était directeur.

L’équipe d’animation ne me plaisait pas beaucoup, mais bien sur, j’étais partie quand même , avec une quarantaine de gamins dans un centre à Sallanches ,une maison de bric et broc, insalubre et vétuste

J’avais vite sympathisé avec Léo , et Jean Louis nous aimait bien et il nous faisait rire , un vrai personnage ,une caricature , il était … drôle sans le vouloir .

Il  avait quand même des travers , il vivait dans les jeux de rôles , donjons et dragons , ne parlait que de ça , il était assez provoquant mais sympathique , un peu fatiguant à la longue , avouons le .

Sa femme était là aussi, avec deux petits enfants, je me souviens , elle ne travaillait pas avec nous , elle regardait le troupeau , amusée , agacée aussi , Jean Louis aimait bien les filles , comprenez ..

C’était en 1985

L’année d’après , Léo et moi avions accepté de retravailler avec Jean Louis , une colo dans le Calvados avec des gamins assez durs , des conditions difficiles

Notre relation s’était dégradée, il avait choisi une adjointe peu compétente, à la fin du séjour , nous avions du nous rendre à l’évidence , c’était fini …

J’avais décidé de travailler l’été avec Arnold et c’était mieux comme ça

Ayant une bonne mémoire des noms et prénoms, j’ai gouguelisé son nom , image , le même , pas changé , toujours le chapeau , la barbe un peu grise , cheveux longs

Il milite en politique, travailleur social engagé, trente ans de plus , le même bonhomme…

C’est un message d’Eric qui m’a fait penser à ce Jean Louis, nous avons tous croisé des personnages de ce genre

Les cow boys des années 80

Sourire …

 

18:27 Écrit par Jeanne dans hier | Lien permanent | Commentaires (11)

21/07/2015

Entre gris clair et noir foncé , du bleu ...

 

Une bourrasque, un truc inattendu , qui casse , met à terre , afflige , prend le sommeil , l’appétit

Je suis forte mais je peux comme tout le monde chavirer

Dans la foulée une belle virée à la mer avec Clarisse et mes deux grands , ça tombait bien

Un vrai bain matinal à Jullouville , et une copieuse salade dans le snack en face la mer , ça paye pas de mine , mais c’est délicieux , j’y avais emmené Vonric l’an dernier, les frites maison , un régal !

Je n’avais jamais visité le musée Dior , et ce fut l’occasion

IMG_5365.JPG

Pas déçues , des tenues chics , du beau , j’aime ces lignes , l’élégance des jupes corolles , les vestes cintrées , et quelques modèles Galliano plus récents

IMG_5366.JPG

La Haute couture , ça s’admire , sans envie , juste pour la beauté du tissus , la finesse , la rareté de la pièce

Une jolie villa avec vue sur la mer

Christian Dior est mort, il n’avait que 52 ans …

Dans Granville , je m’arrête devant le bar de la citrouille , parfait , nous avons le temps de parcourir l’expo photos de Gilsoub, un vrai talent le blogueur , il sait sublimer la baie

IMG_5374.JPG

Un autre bain en fin d’après midi à Carolles , la chaleur du sable sur la peau , tellement bien ..

Un week end en Anjou , prendre le temps avec la belle famille aussi

Et une autre virée à Blois , cette fois pour l’inscription de Mark en septembre

Quel bazar l’orientation, les souhaits, les refus , et les établissement qui ferment

Accueil généreux , Mark est conquis par la ville et l’établissement

Pendant ce temps, ma Rose restée seule à la maison se blesse, panique , le sang coule , au secours maman je vais mourir

Et moi, pas capable d’estimer la plaie , j’appelle Maggie qui arrive illico secourir ma fille et la ramène dans la maison près du ruisseau

Merci à toi, encore !plus de peur que de mal

Retrouver ses esprits, organiser, planifier un peu , et lutter contre les pensées envahissantes qui reviennent comme un sale venin

Un sms m’aura été salvateur, banal , quasi anodin

J’ai trouvé la bonne personne qui pouvait comprendre la situation et m’éclairer pour prendre une décision

Me voilà apaisée, enfin , sereine dans le vent d’ouest qui danse dans les feuilles de l’érable , sous la mélodie du carillon

Encore une virée à la mer , cette fois au bout du monde de Pierrot Baton , en bonne compagnie

Ma fragilité est constante, ne pensez pas que rien ne peut assombrir mon éternel optimisme

Les gens qui vont toujours bien sont agaçants n’est ce pas

Et ceux qui vous répondent «  oh mais moi aussi je suis passé par là « 

D’accord, mais …

Seule, je ne sais presque rien faire

Presque ….

23:17 Écrit par Jeanne dans aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (17)

17/07/2015

Place de Bruckère....

 

Et je suis partie, avec quelques fêlés donner un peu de voix à Rennes pour accompagner la nouvelle troupe chantante dirigée par notre Théodore en personne

Rentrée, pas trop tard , réveillée le lendemain dès 6 heures , direction Bruxelles !

Maggie était partante pour une expédition de deux jours, Ellen nous attendait de pied ferme , histoire de ramener quelques cartons dans la Cékat pour vider son petit logement

La route était assez déserte, nous sommes arrivées dans le quartier d’Ixelles en début d’après midi , petit café et hop , direction les beaux quartiers , toutes les trois .

D’abord la galerie St Hubert, joli endroit commerçant incontournable , avant d’arriver sur la Grand Place ou touristes et autochtones flânent , ça sent les gaufres , les frites …

IMG_4597.JPG

Nous sommes ravies !

Un pasteur noir prêche l’évangile, ce n’est pas interdit

A quelques mètres de la grand Place, vous voilà devant une statue qui représente le christ défunt et , les passants par dizaines caressent le laiton

IMG_4614.JPG

Apparemment, ça porte bonheur

Quelques rues plus tard, un attroupement d’ados barricadés devant un hôtelIMG_4617.JPG

Quelques questions aux badauds et nous apprenons que les fans attendent la sortie de leur groupe favori « les One direction »

Et ben ! le grabuge

Des cris, des espoirs, et … RIEN

Parait qu’ils étaient ailleurs, les vilains !

On rigole, déambulons dans le vieux Bruxelles , bars , restaurants , il fait bon , c’est l’été , la ville est animée , on s’y sent bien, un gars offre des câlins , succès garanti

IMG_4628.JPG

A un serveur un peu trop accroc pour nous attirer dans sa boutique, Ellen rétorque «  excusez moi, elle est sourde et muette « !

Fallait oser

IMG_4630.JPG

Nos regards sont attirés par un restau rempli de bouquins , et là , en voyant le nom , je me souviens que Clarisse me l’avait conseillé, l’Amadeus , excellente adresse

Bien mangé, délicieux , et sympathique

Nous rentrons dans le studio , la tringle du rideau me tombe sur la tempe , aie ! glaçon , douleur passée , je suis saine et sauve

Un bon dodo avant de poursuivre nos aventures bruxelloises

J’ai peu à peu apprivoisé la ville 

Le lendemain , nous avons flâné et en soirée , retour vers Laval, avec une passagère supplémentaire , qui n’aura pas eu de réservation à faire…

IMG_4625.JPG

21:38 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (26)

13/07/2015

Marché blanc

 11427721_10204453230436799_1968277667202931593_n.jpgCe n’était pas un samedi de marché ordinaire celui là

J'ai quitté la maison  les bras chargés de sacs, flyers et autre bazar en direction de la place des  acacias

En arrivant là haut, Firmine vêtue de blanc, faisait les 100 pas, , elle attendait les techniciens et leur camionnette

Bridget est arrivée vers moi, affublée d’un passeport officiel, attention elle est importante ma copine à la ville ,ah que c’est  bon de se voir !

Elle coordonne un événement culturel, et on se marre toutes les deux, forcément

Petite ombre au tableau, un groupe de  musiciens doit jouer un peu plus loin, pas de panique , y’aura de la place pour tous !

Je file réserver un poulet

Je retrouve Tristan un peu plus loin, et quelques chanteurs s’attroupent au bout d’une ruelle

Nous chanterons là vers 11 h , c’est prévu

Arrive alors une correspondante de la radio locale, elle nous demande de nous isoler pour un temps d’échange et d’interview, allez, c’est parti, on est presque rôdés, faut juste pas trop de « heu .. « 

Sarah me saute au cou , c’est bon ça !

Le moment venu, nous nous regroupons et entonnons la « drôle de Vie « 

Quelques  titres en vrac, des passants heureux, voilà , distribution de bonheur ce matin sur le marché , y’en a pour tout le monde

Évidemment ,un peu de comm aussi , présentation officielle , notre nouveau CD est enfin dans les bacs !

Parlottes et bavardages de toute sorte, il fait bon, c’est bon tout simplement

Mais l’heure tourne, je retourne voir Bridget qui est en grande conversation avec le directeur du théâtre,  c’est l’occasion de se revoir , pas d’hésitation

Pierrot Bâton m’accompagne, nous rentrerons ensemble , mais avant , je file chercher mon poulet

Sauf que … en passant devant le caviste, une poignée de joyeux nous offre un petit verre de blanc ,  allons , ça se refuse pas ça !

Et là , une femme se présente à moi , surprise , énorme , je reconnais Kate ma prof d’art plastiques  que je n’ai pas revu depuis ,plus de 10 ans  , certainement

L’une et l’autre sommes émues de ces retrouvailles, et nous disons spontanément combien nous avons compté , c’est sincère , j’aime vraiment ces liens uniques , ces ficelages de vie extraordinaires qui s’offrent à moi de manière totalement imprévisible

Bon  va falloir rentrer

Poulet !

Et hop , nous redescendons les ruelles ombragées , traversons la rivière , la Cékat est dans une rue , chargée comme je suis , tant mieux

Sur le chemin, j’aperçois mon Paul qui charge sa camionnette, je descends vite fait l’embrasser très fort parce que c’était son anniversaire

On se retrouvera un peu plus tard dans l’après midi, nous chanterons avec le nouveau  chœur de Rennes sur l’esplanade …pas de répit pour les chanteurs

CD 2015 n  visuel.jpeg

 

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (17)

11/07/2015

8 ans

 

8 anshuit-sofa-loveseat-2.jpg

8 ans que ce blog existe

C’est beaucoup pour un blog, je sais

Mes enfants m’ont dit « Maman, les blogs c’est fini , morts , terminé ! »

Les youtubeurs ont le vent en poupe , le principe est simple , conseils de mode , de beauté , lectures , mode , cuisine …en vidéo

Ellen s’est lancée, elle fait ça bien

Mais, mais , je persiste , l’écriture c’est ce qui me plait

Ne m’attendez pas devant une caméra en train de vous raconter ma vie, si vous voulez me voir sur vos écrans , achetez donc nos DVD ou allez voir les vidéos en ligne de CDC

Bref

Un peu moins de commentaires, mais c’est général

Beaucoup de blogs en pause, en friche …

Dur de tenir si longtemps

Toujours des visites, 500 par jour, plus de 1000 pages lues , j’ignore la provenance

Ce que je sais c’est que j’ai toujours ici une bonne poignée de fidèles

je ne sais combien de temps encore j’écrirai ici, un jour, deux jours , 8 jours ….

Certainement plus

Merci à vous pour tant de fidélité

Pour vos passages silencieux ou bruyants

Vos commentaires bienveillants, provocants, et surtout le respect que vous avez les uns envers les autres

                      MERCI

 

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (29)

10/07/2015

Plac plic ploc

 

La canicule n’a pas été trop longue dans l’ouest, nous avons eu quelques journées de chaud , mais tout est revenu en ordre en fin de semaine dernière

J’ai pu profiter de l’air breton deux dimanches consécutifs, en été, un dimanche  se doit d’être en bord de mer, comme autrefois ….

Quelques pluies d’été ont arrosé mes plantations

Le jardin est luxuriant

DSCN4753.JPG

Dans le chemin qui descend vers la maison, cohabitent des agaves , des lauriers roses , des arums , hortensias  et roses trémières

DSCN4755.JPG

C’est fleuri, très fleuri

Une fois la pluie passée, je prends mon APN et capte cet instant magique , lumière et gouttes

DSCN4722.JPG

Petit partage, pour vous rafraichir

DSCN4733.JPG

DSCN4727.JPG

DSCN4725.JPG

DSCN4731.JPG

06:00 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (14)

08/07/2015

Saltimbanques et kiné

 

 

small_10.jpgL’autre jour , à la radio , j’entendais l’acteur Pierre Richard qui évoquait sa jeunesse , son désir d’être acteur , ayant passé son diplôme de Kiné , pour rassurer sa famille

Il n’a pas pratiqué bien longtemps

Dans la salle d’attente, je feuillète un magazine , tombe sur un article sur la vie de Carlos , et je suis surprise de lire que lui aussi , avait été kinésithérapeute

Le fils de Françoise Dolto rêvait de paillettes , de musique et de copains , mais comme d’autres , il avait appris un métier

Inévitablement , je me dis que les choses ont énormément changé

Devenir kiné aujourd’hui est un vrai parcours de combattant

Il faudra à la rentrée 2016 valider la première année de médecine, puis faire quatre ans d’étude avant d’obtenir le diplôme d’état, après avoir eu le concours évidemment

Les places sont rares dans les centres de formation, certains étudiants passent par la Belgique , mais le tri se fait en première année  , il faut valider les examens demandés , et ils sont nombreux !

Tout comme les orthophonistes, y’en a qui croient encore que passer par la Belgique est facile, Ellen a vécu un hiver épouvantable , stages , travail personnel très rigoureux , ce sont des études difficiles , n’allez pas croire le contraire !

Les kiné sont rares, ils travaillent beaucoup, le para médical est une profession peu valorisée , elle attire pourtant

Bon nombre de jeunes se préparent pour les concours, c’est de la folie !

Je me souviens de certains copains qui entraient en formation après le bac , aujourd’hui , c’est quasi impossible

Carlos et Pierre Richard étaient kiné , les temps ont changé …

Je me demande comment on obtenait son diplôme dans les années 60

Ça m’intrigue …

23:34 Écrit par Jeanne dans reflexion | Lien permanent | Commentaires (17)

07/07/2015

L'ombrelle

 

Je profite de ce temps « off «  pour astiquer, agencer la maison, trier toujours un peu

J’ai vidé une bibliothèque qui contenait des jeux, des puzzles et nous y placerons les livres d’Ellen et de Rose

Je vais vendre une table en pin et les 4 chaises, la remplacer par une table carrée en alu toute simple

Chez le brocanteur à côté, j’ai trouvé une ancienne armoire de toilette en bois, Jérôme a mis une vitre sur la porte, je vais la repeindre , et y ranger des flacons de parfums

J’ai fait une jolie trouvaille

En flânant l’autre jour dans ce lieu poussiéreux et chaotique, je suis tombée sur une ombrelle

Que voulez faire d’une ombrelle ?

Je l’ai ouverte, parfait état , j’ai demandé le prix , et j’ai craqué

C’était raisonnable

Tout est cousu à la main, dentelle , soie , le manche en bambou très fin est intact

Quelle est son histoire ? Qui l’a tenue dans ses mains , sous quel soleil cette ombrelle a offert de l’ombre ?

Une bourgeoise morte dans l’oubli

Une couturière minutieuse

Un accessoire de théâtre ?

Peu importe l’âge et la valeur , c’est l’objet qui me plait

J’ai posté quelques photos sur FB, Tristan m’a dit qu’elle était magnifique mon ombrelle, j’aime beaucoup la sensibilité les hommes pour ces objets désuets, ce n’est pas du snobisme, juste une attirance pour les belles réalisations

Je vais lui trouver une place, j’ai des plafonds hauts, je vais cogiter la fixation

Ma mère me disait toujours qu’un parapluie ouvert portait malheur dans une maison

Mais une ombrelle ?

NOIRE

On verra …

IMG_5011.JPG

IMG_5014.JPG

IMG_5015.JPG

19:59 Écrit par Jeanne dans aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (10)

06/07/2015

Yeux dans les yeux

 

Le temps des apéros est revenu

En réalité , c’est toute l’année , pour un oui , pour un non , on sort les verres et les bulles

J’adore ça , c’est pas compliqué , rien de tel que de siroter une boisson fraiche et pétillante , hors soda , accompagnée de délices salés , avec des gens joyeux

Souvent, on trinque

A nous, à nos projets , nos réussites

Santé ! » mais pas des pieds » rajoute notre Paul

J’ai longtemps ignoré que quand on trinque, il faut se regarder dans les yeux

Un jour, quelqu’un me l’a fait remarqué, tiens donc, alors d’accord, yeux dans les yeux tchin !

Je me souviens des limonades et sodas de mon enfance

A la promenade scolaire, nous avions droit à du pchiit orange ou citron , servi dans un gobelet pendant le pique nique , les chips , le grand luxe

Je ne sais plus si c’était bon , mais c’était rare

A la fête de Rauville , mon père nous offrait  un orangina

Je n’aimais pas trop , je préférais le jus d’orange , mais c’était ça ou …rien

Alors, on attendait l’orangina et la glace en cornet

Ma mère achetait du sirop de menthe ou citror l’été , on buvait ça avec des glaçons

Ma boisson favorite c’était le cidre , le bon , le vrai , le cidre bouché tout frais , ah lala , un délice !

Aujourd’hui, je ne bois pas  de soda ,  pas de boisson sucrée , de l’eau pétillante , de temps en temps , et du rosé , souvent

J’aime le rosé , c’est une réalité , pétillant , ah oui !

Bien frais , j’en boirais des litres

Je sais … je sais , je suis raisonnable

Les yeux dans les yeux , un verre à la main

Trinquer, chanter !

14:03 Écrit par Jeanne | Lien permanent | Commentaires (24)