Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Anecdotes d'hier et d'aujourd'hui - Page 4

  • Une journée toute douce

     

     

    Ellen et Luka sont venus déjeuner

    J’avais acheté un moyen poulet gros , j’ai fait une salade de mâche , betteraves , champignons , des pommes de terre vapeur , des haricots en conserve

    Un repas tout simple

    Nous avons évoqué nos souvenirs de New York , Ellen a parlé de ses stages où elle trouve tellement de plaisir , et d’encouragements , Mark a évoqué ses cours aussi

    Nous étions bien tous les six, il faisait doux , nous avons pris le dessert sur la terrasse , Ellen a ouvert ses cadeaux en avance , ma fille va avoir 22 ans mardi

    Fêter les anniversaires est toujours un vrai rituel familial, chacun fait des petits cadeaux , entre frères et sœurs , c’est touchant

    Ellen est toujours contente, jamais compliquée à satisfaire, des petits riens lui donnent du bonheur

    J’ai reçu des appels pour les chatons, il va falloir les faire adopter , je n’aime pas trop les confier à des gens un peu bizarres , mais je ne me casse pas la tête non plus à mener des entretiens qui n’en finissent pas

    Deux chatons iront chez Léandre , et ça me fait plaisir ( si tu me lis , tu vois , c’est un vrai régal de pouvoir revoir nos chats chez les amis )

    Un peu plus tard, à la tombée de la nuit,  5 gamins d’origine africaine , sont venus tambouriner à la porte comme aux States

    « on veut des bonbons !!! »

    J’ai dit  « on dit s’il vous plait madame »

    Ils avaient des masques en carton , pas de costumes , jeunes , trop jeunes à mon sens pour vadrouiller seuls , bref …

    Je n’ai jamais accepté que mes enfants aillent quêter le soir d’Halloween

    Je leur ai donné des carambars, ils se battaient à moitié , j’aurais du faire une distribution individuelle , je n’y ai pas pensé

    Ils voulaient voir les chatons de plus prêt

    L’un d’eux m’a demandé si je vivais seule ,me disant que c’était dangereux une grande maison , j’aurais du me déguiser en sorcière , une idée à retenir , mettre des bougies partout , leur fiche la trouille !

    Vers 21 heures, Rose a enfilé son costume de sorcière et est allée danser  dans le jardin en compagnie des ombres , des farfadets et des  gobelins

    12193484_10205221347199238_7453128990670391045_n.jpg

  • En vrac , cette semaine

     

     

    Je n’ai pas délaissé la blogo mais me suis interdite à publier un nouveau billet tant que je  n’avais pas finalisé tout ce que j’avais entrepris

    Encore pas mal de documents pour mon boulot, pour peut être peu … je ne sais pas trop ce qu’il adviendra de moi en 2016 , je vais devoir faire des choix

    Mon salaire couvre en partie les études de Mark , il n’est pas dépensier

    En Mai Ellen quittera Bruxelles , beaucoup moins de frais financiers , je vais certainement lâcher l’affaire , c’est plus tenable …

    Je devais aussi finalisé le petit journal du chœur , c’est assez long la mise en page , l’insertion des photos , la rédaction des articles

    Il reste la validation , je suis assez contente

    Je pourrais vous parler de mon blender

    Je pourrais vous dire que je mangerai pas d’huitres les jours à venir

    Je fais beaucoup de photos , j’adore ça , j’ai racheté à Louis un petit Nikon , j’adore !

    Je suis allée faire une série au cimetière , au bord de la Mayenne et dans le parc

    J’en ai marre d’entendre «  tu veux quoi pour ton anniversaire ? «  les deux choses que j’ai évoqués  ne semblent pas faire écho , alors , rien , rien , rien …..

    Je suis allée au cinéma voir » Belle Famille «de Rappeneau , bien joué , sympathique

    J’ai couru un peu , tous les matins , je suis motivée , à cette saison , c’est bien pour moi , pas trop chaud

    Je vais publier très bientôt le billet « Rouille «  un grand merci pour votre participation

    Profitez bien de cette douceur annoncée pour le Week end , du nord au sud

    Si j’avais pu , je serais descendue à St Jean de Luz

    Mais ce n’est pas possible , dommage …

    Pas grave , on profitera autrement

    anges 1.jpg

  • Comment vous dire ....

     

     

    D’abord il a fallu convaincre des ténors

    Y’en avait pas assez, faire les yeux doux, se montrer convaincante

    Puis se repasser nos voix …

    Ça revient vite

    Une répétition supplémentaire, en comité réduit, 100 choristes, et nous sommes ravis et confiants

    Nous redonnerons » Un Jour la Liberté « 

    C’est pas parti bien loin, mais , nous avons une dizaine de représentations d’Envie d’Ailleurs programmées , et il est temps de se mettre dans le nouveau répertoire

    75 titres à stocker dans notre mémoire, c’est pas impossible

    Départ en car vers la Sarthe , un petite commune de 2000 habitants nous accueille , une salle de sport , pas de scène , des chaises au sol

    Et le boulot de fous des techniciens qui sont arrivés avec du matériel à gogo , rampes , sono , projecteurs et bobines de fils …

    Une première séance dans l’après midi , un peu plus de 300 personnes , et nous

    Aux premières notes , avant l’arrivée sur scène , mon cœur se serre , je suis envahie de quelque chose de poignant

    Nous chantons avec force , conviction et passion, rechanter Max , douceur vocale

    Nos solistes sont au top , pas de ratés , nous et eux , harmonie parfaite …

    Entre les deux séances , de belles complicités , une impro avec Pianistefou et quelques chanteurs , du vin , des bavardages , des signes bienveillants , de la chaleur..

    Un accueil tonitruant pour le soir , un public scotché , renversé de se prendre une telle intensité vocale , du spectacle , nous , les chanteurs amateurs

    Et puis , nos rendez vous , nos complicités , hommes et femmes heureux et vaillants , dynamités , donnant toute l’énergie nécessaire

    Finir avec eux dans la salle , une ronde géante pour la Ballade Nord Irlandaise, retenir ses larmes

     

     

    Une salle debout , surchauffée , des yeux qui pétillent , des visages heureux , c’est ça la magie du show , on a beau le savoir , l’avoir déjà  vécu , nous sommes une fois de plus emportés et envahis dans un autre monde

    Je me suis retrouvée au calme dans la loge , pas pressée de changer de tenue , comme si j’espérais prolonger l’instant

    Et nos complicités, tendresse , bises , câlins , c’est une nourriture infinie , y’en a pour tout le monde , pas comme les éclairs au chocolat

    Je vous saoule certainement avec mes histoires de chœur , mais je ne peux rien écrire d’autre , écrire notre histoire , pour ne pas l’oublier

    Il était deux heures du matin quand nous nous sommes quittés sur le parking du car

    Encore des bises à donner , une maison endormie , derniers messages …

    Je me suis réveillée rassasiée, envahie d’un bonheur que je n’arrive pas à décrire

    Rose m’a apporté un plateau petit déjeuner, Mark est venu me faire la causette

    Et si mon bonheur était contagieux , elle irait mieux la planète

    Mais chantez bordel au lieu de vous étriper !

  • Plaisir solitaire

     

    Vous pensez tous que je n’ai presque aucun défaut

    Presque..

    Détrompez-vous

    J’ai une très fâcheuse habitude depuis que je vis dans notre maison

    J’aime mon lit

    Jusque là , c’est normal

    Un lit c’est agréable, on y dort , on câline , on rêve …

    Normal , la nuit

    Mais le jour , mon lit se transforme en bureau ou en atelier

    J’adore utiliser mon lit pour écrire, lire , coudre , plier le linge , trier mes papiers , téléphoner ..

    Voilà un aveu

    Mon lit est souvent envahi

    IMG_7146.JPG

    De chats aussi , si mon homme est le premier levé , hop , la smala rapplique !

    Surtout la Grizoune

    Il m’arrive d’avoir mal à la hanche, parce que je m’assois de travers au bord de mon lit devant mon PC

    C’est mon espace

    J’ai pourtant un bureau , spacieux , mais trop sombre

    J’y range mes papiers , mais jamais ne l’y installe , j’ai même viré le fauteuil

    Alors , quand je vois un bureau transformé en lit

    sieste_au_bureau.jpg

    Et bien moi c’est l’inverse , le lit devient bureau

    Bah ….chacun ses mauvaises habitudes

    C’était ma participation au défi du 20 octobre proposé par Antiblues

    Enfin Jeanne , un lit c’est pour dormir , t’as pas honte !

     "Péchés véniels, péchés mortels,
    voilà mon plaisir solitaire !"

  • Sensations

    12074919_10205135606855783_7930877518374001031_n.jpg

     

     

    Dimanche dernier, un temps doux d’octobre , une virée dans le Golfe du Morbihan , avec Rose et Jérome , une belle balade sur la corniche de Port Navalo , les pieds dans la mer , et le vent dans les cheveux

    J’aime être dehors , le plus possible , je m’y sens bien , par tout les temps , marcher , flâner , papoter au grand air est source de vitalité

    J’étais une ado assez renfermée , pas envie d’extérieur , trop froid , trop chaud , j’avais tendance à me contenter de ma chambre , même si j’aimais butiner au milieu des poules et des lapins de la maison à la campagne

    Octobre est là , je passe encore du temps au jardin , je taille , je plante , je bouture , je gratte , je trie , je range , je prépare l’arrivée de l’hiver

    Mes copains me donnent des plants , nous troquons avec plaisir , petit bonheur tout simple

    J’aime le plein pied , même si cela ramène pas mal de poussière et petits cailloux dans la maison, les chats sont toujours dans mes jambes , un dort sur le banc , dans l’herbe , sur une chaise , un pouf

    Il parait que dans le quartier en face , une dame vit avec une centaine de chats

    C’est trop, bien sur , ça doit être immonde dans la maison

    J’aurais bien gardé le petit blanc qui a un mois , mais je sais que c’est totalement inenvisageable , on ne collectionne pas les chats comme les images Poulain et les Pokémon

     

    DSCN4950.JPG

     

    Déjà que quatre , c’est trop

     

    DSCN4954.JPG

     

    Dans une semaine, changement d’heure , ça tombe assez bien , nous allons faire une virée dans la Sarthe , retour vers 2 h du matin , nous chanterons « la Liberté « , une dernière fois

    C’est réjouissant tout ça

    Encore deux représentations, ressortir le noir et le rouge , chanter resserrés , petite scène , petit salle, grand bonheur …

     

  • Dernier jour

    Nous avons quitté l’appartement vers 9 heures , pas mal de trajet à faire en train puis métro , un dimanche , moins de trafic

    La journée s’annonce chaude , c’est l’été , le vrai

    Nous avons opté pour éviter touristes et foule , nous avançons vers Harlem , Harlem , le quartier mythique , les églises , les gamins dans les rues …

    Vers 11 heures nous voilà arrivés , poussons la porte d’une église méthodiste , deux femmes âgées nous dirigent vers un banc

    IMG_5832.JPG

    La chorale s’installe , des dames endimanchées , toute vêtues de banc , grand chapeaux se regroupent en avant

    C’est assez étrange comme rituel

    Une femme prêche , le chœur est puissant , c’est agréable à écouter , mais pas transcendant

    Un vigile guette les allers et venues des touristes

    Deux jeunes filles sortent de corbeilles pour quêter , au bout d’une demi heure , visiblement les dollars sont appréciés à Harlem

    Au mur, pas d’inscriptions , pas de statues , c’est sobre

    Le prédicateur accueille les touristes, la chorale chante à nouveau, et quoi ? Encore une quête ?

    Alors ,là , ça me gave , je déteste cet aspect mercantile durant un office religieux

    Il est midi , j’ai faim , nous décidons de quitter les lieux , un peu amers

    Un fast food , puis une grande balade dans le nord de Central Park

     

    IMG_5838.JPG

     

    Luka souhaite visiter le musée Guggenheim  , Ellen reste avec lui

    Jérôme  , Mark ,Rose et moi montons dans un bus , il redescend toute la 5 e avenue

     

    IMG_5841.JPG

     

    Je regarde envoutée les boutiques, les gens , je me sens libre , chanceuse ,émerveillée , devant tant de luxe , tant de trafic , tant de gens qui ont foulé ces lieux

     

    IMG_5846.JPG

     

    Nous regagnons en fin d’après midi l’appartement de Jersey City , ce sera notre dernière nuit à New York

    La nuit tombée, nous descendons au bord de Hudson River , face à Manhattan

    Le vent, le clapotis , les mille lumières , un spectacle citadin émouvant , d’une rare beauté

    La lune rousse joue à cache cache derrière les buildings , c’est beau , grandiose , magique

    Dernière nuit à New York

    J’y pense encore , avec beaucoup de nostalgie , la ville m’a envoutée , je voudrais tant y retourner

    New York , déjà deux mois sont passés

    Rose en parle encore avec émotion , elle a tant grandi là bas , tant reçu de cette expérience

    Voyager nous réserve des surprises inestimables ….

     

    IMG_5865.JPG

     

  • Le meilleur et le pire

     

    Ce blog a connu jadis plus de flux , de commentaires , d’échanges spontanés et cocasses

    Certainement parce que c’est dur de tenir dans le temps,  je ne suis pas assez assidue à répondre aux commentaires et que les sujets lassent …

    Paradoxalement, ce blog se tient bien dans le classement des blogs Life style , j’ai encore été approchée pour faire un billet sponsorisé , je me mets à l’écart de ça , gardons le cap !

    Même si je l’avoue, l’expérience de le faire une fois me tente un peu , au risque d’être huée , lynchée en place publique

    Bref , y’a encore du monde par ici à venir quotidiennement , je ne sais pas du tout combien de personnes , la plate forme ne donne plus de statistiques

    J’ai eu envie de vous donner un  florilège de mes petites aventures bloguesques

    Le pire , comme le meilleur

    -          J’ai déboulé un jour chez un blogueur à Londres , avec Ellen , je suis restée chez lui pendant trois jours , et on a beaucoup causé , le courant est tout de suite passé , l’auriez vous fait ?

     

    -          J’avais sympathisé avec une blogueuse adorable , nous nous sommes rencontrées , je l’ai accueillie dans ma  maison , puis du jour au lendemain , plus de réponses à mes mails , rayée de la blogroll , de la liste d’amis FB , sans explication , éjectée la Jeanne !

     

    -          J’ai reçu un jour l’appel téléphonique d’une femme qui avait fouillé le répertoire de son mari, pensant que nous étions amants, véridique ! je me suis expliquée calmement, lui ai dit que je ne le l’avais jamais vu en vrai , elle m’a demandé comment on se connaissait , je lui ai tout simplement qu’elle ne devait pas chercher à en savoir plus , qu’elle ne devait jamais me recontacter . ah lala, la blogo !!

           

    -          J’ai reçu et envoyé des cartes, des colis , des trucs , du troc avec des blogueurs de partout dans le monde , même des Etats Unis , je n’ai pas cherché à garder le lien à tout prix , c’est une tranche de vie , et voilà 

    -          Un blogueur très populaire m’a offert un collier rapporté du Brésil , oui , oui , je l’ai toujours précieusement  accroché avec les autres

     

    IMG_7119.JPG

    -          Je possède une aquarelle originale de notre copinaute bientôt bordelaise

     

    En vrai, j’ai rencontré

     

    -          Anne de Bretagne

    -          Mahie

    -          Célestine

    -          Antiblues

    -          Bleck

    -          Nadya

    -          Marie Floraline

    -          Boutfil

    -          Daddyrogers

    -          Papparraza

    C’est pas mal déjà

    Mes aventures bloguesques sont remplies de secrets aussi, de confidences , de liens non visibles , d’amitiés fortes que j’ai gardé depuis des années avec des personnes qui sont arrivées ici par hasard , je pense à Vonric , à Didou , à Joe Butagaz , à SAPQ …

    Rien n’est figé, rien d’obligé dans ces aventures là , un part d’audace , d’aventure mesurée

    J’avoue ne pas visiter de nouveaux blogs, peur de me disperser, besoin de me resserrer aussi au fils des ans

    C’est bête de devoir  régulièrement faire un point sur ce monde à part

    Je sais …

    Et vous , le meilleur , et le pire qu’il vous soit arrivé dans la blogo ?

  • Cours toujours

     

    Traversée de Vannes un dimanche d’Octobre , des femmes , des filles toute de rose vêtues partout dans la ville bretonne , chaussées de baskets , cheveux noués , elles font les foulées roses , en soutien pour la recherche contre le cancer du sein

    Ça court partout, tout le temps depuis la rentrée !

    Si je n’avais pas dans mon entourage des adeptes de la course à pied , running , trail , marathon … je ne me serais pas penchée sur le sujet , moi-même incapable de courir plus de 10 mètres sans être essoufflée

    Dans notre petite ville , il y a eu un color run , le principe est simple , course à pied pour qui veut et on balance de la poudre de couleur sur les participants

    Ça marche à fond , plus de 2000 ont pris le tee shirt et ça rapporte des sous aux organisateurs

    Courir aussi pour la bonne cause au Marathon des Ecluses , les virades de l’espoir , une petite somme offerte , des sponsors et ça aide la recherche

    J’aime bien l’idée de rassembler les forces sous cette forme là

    Courir , tout le monde peut le faire , faut de bons pieds , des bonnes chaussures et un peu d’entrainement

    Seul , sur les chemins de terre , en salle , sur le halage , ou en groupe pour se motiver

    Tout le monde se met à la course à pied !

    Même Ellen , c’est dire !

    Pas de compétition, l’essentiel c’est d’aller au bout, de participer , de fédérer un groupe , pas de combat , on se pousse pas  , on se bouscule pas , on ne se piétine pas ..

    L’autre soir, un trail nocturne dans la vieille ville , des hommes et des femmes , lampe frontale qui déboulent de partout dans les ruelles , ça met de l’animation

    Pendant longtemps, courir était pour moi symbole d’effort , de souffrance , tristes souvenirs des cours de sports le lundi matin dans le froid et l’humidité

    Si j’étais plus jeune, peut être que j’essayerai , un peu , à mon rythme

    Ça doit vider la tête, j’imagine que l’endurance doit entrainer une fierté

    Ceux qui courent semblent bien dans leur peau

    J’en connais plein … ça donne envie

    Mais bon , entre le surf et la scène , faut trouver le temps ….

    soulier-course-410.jpg

  • La rouille

    J’aime vraiment cette chanson de Maxime Leforestier

     

    Écoutée tant de fois, je la redécouvre, y trouve toujours la sensibilité de l’auteur , son parfait phrasé , et cette douce mélodie si personnelle..

    L’habitude, la routine, la rouille des années subie ou choisie

    Je déteste avoir des traces de rouille sur les mains, ça tâche, ça s’accroche

    Mais les objets rouillés ont une histoire, une grille, une clé, une serrure , une croix , un outil , un bateau…

    J’aime photographier la rouille

    A vous de jouer aussi, si vous avez envie, envoyez moi vos photos de rouille à l’adresse jeanne02@orange.fr avant le 20 octobre , je publierai vos clichés ici

    Je sais qu’il y aura quelques merveilles et que vous serez inventifs et créatifs

    Merci

     

     

    IMG_6714.JPG

     

  • Le show biz

     

     

    Jeanne   tu deviens un peu mégalo ! me dit ma copine Catherine

    Rho …. Mais non

    C’est un jeu qui s’est installé depuis quelques temps, tenir un discours assez démesuré en petit comité bien sur, au treizième degré voire plus

    On n’hésite plus à dire qu’on a un pied dans le show biz , une vie sans horaires , j’ose demander des fleurs à mon régisseur dans ma loge , je vais au devant de mon public , bref , y’en a qui seraient offusqués de nous entendre , mais nous on se marre , c’est le principal !

    Ce soir là, spectacle dans la Sarthe , 350 personnes dans la salle , on a fait mieux mais peu importe , une fois la fin des applaudissements , je quitte la scène et me dirige vers la salle en passant par l’extérieur

    Catherine m’a retrouvée et là, je lui dit «  attend, on va se marrer « !

    Et nous voilà, l’une et l’autre, embarquée dans la foule de sarthois , pas trop jeunes attention , qui sortent de la salle , et on entend  des « bravo «  «  merci ! «  Vous êtes formidables !

    Les autres sont tous dans les loges et nous on se régale !

    Bien sur, nous remercions les inconnus heureux et leur disons «  à bientôt « 

    Le moment est assez joyeux pour tout le monde

    Dans la salle presque vide, je retrouve Luc et Frida, contents de se revoir , fidèles de toujours , on se bise fort et on cause avec un autre couple très gentil

    J’aime ces moments là , on prolonge , de l’autre côté , c’est toujours chaleureux ça

    Le cousin d’Eléonore  nous a rejoint, puis Tristan qui passe par là , c’est sympa

    L’heure tourne, je salue la compagnie, remonte dans la loge petite cuisine , remet les fringues ordinaires , ramasse bijoux et maquillage et retourne retrouver le groupe qui partage un pot dans le hall

    J’échange un peu avec les organisateurs, vais  prendre un verre de blanc, et là Théodore m’interpelle

    «  Jeanne , tu sais pas , y’avait Vladimir Molkofoff dans la salle , tu te rends compte , voilà , il nous invite pour un after dans sa demeure , c’est fou ça « 

    L’homme en question est un vrai chef d’orchestre qui a officié dans de nombreuses émissions télé des seventies, un pro comme on dit , voilà mon Théodore qu’est tout retourné

     « tu me raconteras hein ! « 

    Allez !  mon taxi est avancé faut monter dans le car

    Merde, même pas eu le temps de manger un truc et finir mon vin

    Pff

    Le show biz , c’est pas ce qu’on croit !

    Valise dans la soute, tout le monde s’installe, le chauffeur démarre, fait une manœuvre et moi je gueule «  hé Catherine , elle n’est pas là , hein ?  vous l’avez pas vue , ho ho !! »

    Tristan bloque le volant et le chauffeur et on attend, pas longtemps, la voilà qui monte comme une star, huée , applaudie , «  j’savais bien que vous allez me laisser là « !

    Oui, ben heu … il s’en est fallu de peu

    Quand même ….

    Le lendemain , Théodore m’a raconté son after dans le show biz

    orolo350.jpg

  • En panne

    Merci pour vos passages , impossible de déposer un commentaire depuis deux jours , le plateforme refuse
    grr

    désolée , je n'ai pas trouvé de solution
    patienter ...

  • Etre là

     

    J’ai quitté la maison à 7 h 30 direction le grand nord

    Un message très matinal réconfortant qui me donne la force de prendre la route seule, le lever du soleil, une belle lumière d’automne m’accompagne, je décide de rouler doucement

    Vers 9 h 20 je retrouve Pierrot Bâton sur le parking d’un supermarché à quelques kilomètres du Mont St Michel , je monte dans sa porsche Kangoo , direction la côte bretonne plein ouest

    Les cloches sonnent, le véhicule funéraire est sur la place, la famille autour, les proches

    Dans l’église, nous voilà face au cercueil d’un homme de 34 ans, fauché à vélo un soir, trois jeunes enfants , c’est terminé ….

    Nous avons fait le route pour Louisa , sa maman , une choriste que j’avais aussi eu en formation

    Les chants sont lourds de peine, la célébration assez classique

    L’encens, les pleurs, les gerbes , les piliers , les chaises de bois ,les livrets de cantiques , tout cela m’est familier et étrange

    Le soleil brille sur la place, Louisa s’effondre dans mes bras , et je me  demande comment je pourrais tenir debout face au cercueil de mon fils , mes parents ne pourraient jamais se remettre , évacuer vite fait tout ça … vite chasser les mauvaises idées qui fusent

    Nous sommes là pour elle, Pierrot et moi , c’est l’essentiel du moment

    A midi , en chemin vers Cancale , déjeuner en terrasse , c’est bon de s’offrir ce moment là , digérer , parler de tout ce qui fait nos vies , sans se poser de questions ..

    IMG_6873.JPG

    Nous déambulons sur le port, j’aime cet endroit , un peu trop envahi mais bon , on est pas seules au monde , tout ce qui est beau se partage

    Un peu plus tard , nous faisons une halte sur une plage de coquillages , la mer est loin, loin , pas une vague en vue , le Mont St Michel majestueux , je pense à Gilsoub . des méduses échouées et cette étrange installation de détritus qui pourrait trouver sa place à la fondation Vuitton ou au musée Guggenheim de Bilbao

    IMG_6876.JPG

    Je reprends seule le chemin du retour , je ne rentrerai pas trop tard

    Théodore m’envoie des photos, il est en plein enregistrement d’une émission qui sera diffusée en décembre , y’a des stars du show biz , des projecteurs , et des choristes

    Un autre monde …

     

    Les journées des uns des autres, rythmées par des obligations professionnelles, des escapades joyeuses ou tristes , la vie , la mort , tout ce qui fait notre quotidien , tout ce qui donne du lien , pour nous les humains

  • se projeter mais pas trop ...

    Je n’appréhende pas l’arrivée de l’automne parce que j’ai passé un très bel été

    Je ne pense pas encore au moment où je vais devoir rentrer mes pots , arracher les capucines gelées , les tiges de pâtissons rabougries

    Je n’appréhende pas l’automne parce qu’il sera rythmé de bons moments

    Et qu’un événement viendra mettre une sacrée dose d’amour dans ma vie et que j’en ai jamais assez

    Je ne pense pas à l’hiver , j’appréhende un peu la reprise du travail mais je n’ai guère d’inquiétude quand à la place que j’y occupe

    Je vais travailler deux semaines et je serai déjà en vacances, je sais , c’est un luxe mais c’est comme ça

    Je travaille beaucoup dans la maison, j’y assure tout le ménage , lessives , courses , papiers , jardin , tout , le bois à rentrer , les arbres à tailler …

    C’est du travail tout ça

    Je continue aussi comme je peux à donner du temps pour l’association, pas le moment de flancher , y’a toujours à faire , des trucs sympa , des trucs rasoir , mais toujours en équipe c’est ça qui me booste

    Dans mon boulot , je ne peux pas me réjouir de ça …

    J’ai feuilleté mes pages FB de l’an dernier , celles d’octobre et j’y ai trouvé de bien belles photos

    Ça m’a fait du bien ….

    Celle çi , je l’ai faite vendredi sur le halage

    Belle lumière …

    IMG_6838.JPG

  • Ces derniers jours ...

     

    Le spectacle de vendredi m’a laissé une impression étrange

    Bien sûr le plaisir de remonter sur scène, mais une mauvaise nouvelle tombée le matin même , la douleur inexprimable de notre copine choriste , son fils à elle , fauché à 34 ans …

    Et puis , un truc qui a manqué cruellement après le spectacle ,  le moment où on prolonge tous ensemble avec ceux qui nous invitent

    Là , rien qu’une salle vide et nous plantés en plein milieu .. pas un verre , pas un boudoir ..

    Sur le chemin du retour, Pierrot Bâton a été arrêtée par la gendarmerie , au moins ,elle n’était pas saoule !

    Vous n’imaginez le lot d’âneries qu’on a débité en redémarrant , le rigolade !

    On a quand même prolongé en petit comité à la maison, vers 2 h , Jérôme et César sont rentrés du tennis de table et on a causé avec eux , résultat , 3h30 au lit !

    Le lendemain, super soirée d’anniversaire de Gilles

    J’ai beaucoup dansé, même si j’avais pas la compagnie de mes copains fêlés , j’ai aimé retrouver des personnes , l’ambiance était excellente

    Les filles avaient envoyé une vidéo aux invités , on a appris une chorégraphie assez simple qui a été reprise tout au long de la soirée , c’était vraiment chouette

    Flora a orchestré tout ça admirablement bien , toujours attentive à chacun

    Gilles a reçu plein de cadeaux kitch et désuets , mais qu’est ce qu’il va bien en faire ?

    Couchés à 4 h du matin

    IMG_6864.JPG

    Le dimanche pas assez réactive pour encourager les coureurs du marathon des écluses …

    J’ai eu une énorme frayeur

    La porte de la douche – baignoire s’est décrochée juste après que j’en soie sortie , des milliers de débris de verre se sont fracassés , et quand j’ai réalisé qu’à quelques minutes j’aurais été lacérée de partout , ou Rose qui prend des bains , j’ai pleuré , j’ai estimé la chance du jour

    Plus question de reposer du verre , un plexiglass au pire , un bout de tôle , un rideau , je m’en fous , mais plus jamais de verre , ça fout la trouille tout ça …

  • Impressions du moment

     

    Mes journées sont rythmées par un quotidien moins pesant que ces derniers mois

    Peu de lessives, peu de courses, moins de cuisine

    Rose est devenue autonome dans ses déplacements, elle a un téléphone portable, elle commence à bouger seule , il est temps , j’avais peur pour elle avant , c’est comme ça

    J’ai terminé le rangement du grenier et de la chambre d’amis

    J’ai éliminé des tas de choses, trié , agencé , je suis contente , je vois ce que j’ai stocké

    Je retombe sur des papiers , des photos , des traces du passé sans l’ombre de nostalgie

    J’aime tant ma vie du moment

    Je crois que je n’ai jamais été autant libre et heureuse qu’aujourd’hui, prête à fêter mes 50 ans et pas rien qu’un peu

    Mes journées sont rythmées par des messages qui m’arrivent de partout tout au long de la journée

    Parait que je suis une vraie communicante, ça doit être vrai

    Il se passe des choses étranges, inattendues , des conversations auxquelles je ne m’attends pas , j’écoute , je rassure , je fais au mieux pour être disponible

    Tout cela prend beaucoup de temps, mais , mais , ça vaut le coup , c’est de l’humain derrière , pas des robots , alors ne pas se poser de questions et prendre chaque moment de la journée comme il vient

    Si vous pouviez voir ça , je pense que vous seriez assez subjugués de tenir sur une telle cadence

    Sms , messager , téléphone , mail , dès 8 h le matin , parfois jusqu’à l’extinction des feux

    J’écris , je zifonne , je cause

    Nous avons chanté mardi soir, deux heures d’Envie d’Ailleurs

    La tournée commence ce soir

    La rideau rouge va se lever s’envoler

    Mark va rentrer, remonter sur scène aussi, il est attendu

    Je n’appréhende pas l’arrivée de l’automne , ni celle de l’hiver

    Peut être parce que j’ai passé un bel été, New York est encore tout près dans mon cœur , je garde la lumière , la chaleur de cette ville

    Je voudrais y retourner

    Je le ferai , c’est décidé

    IMG_5541.JPG